Sud-Kivu : Les femmes relèvent plusieurs défis pour accéder à la vie politique

Dans une rencontre qui a réuni les femmes leaders  de couches sociales, dans la salle Concordia de l’Archevêché de Bukavu, plusieurs défis qui empêchent les femmes à participer pleinement à la vie politique dans la province du Sud-Kivu et en RDCongo ont été relevés. Les femmes plaident pour l’implication des hommes dans leur lutte.

« Parmi les défis que nous avons relevés, il y a : le problème lié à l’alphabétisation, l’adhésion des femmes dans les partis politiques, la visibilité des femmes leaders à travers les medias, l’accès aux outils de communication, la capacité à être compétitive, la confiance et acceptation des femmes, la solidarité entre les femmes, l’accès à l’affaire foncier, à l’eau et à l’énergie, le clientélisme et le favoritisme, la manipulation, le tribalisme », souligne Natalie Kangage, secrétaire exécutive adjointe de la Commission épiscopale justice et paix (CEJP) au sein de la CENCO.

Inscription ISJC

Elle précise que certaines stratégies devraient être mises en œuvre pour pallier à ce problème.

« Et pour mettre fin à tout cela, il faudrait alphabétiser massivement les femmes afin qu’elles s’impliquent dans le processus électoral, amener les femmes à formuler leurs attentes, suivre le processus d’élaboration de la loi électorale, assumer la visibilité de la femme à travers les medias et les réseaux sociaux. Etre crédible, compétitive au sein des partis politiques, les sensibiliser sur les textes légaux », estime-t-elle.

La secrétaire adjointe plaide pour l’implication des hommes à encourager les femmes dans cette lutte.

 « sensibiliser les hommes à encourager les femmes à participer à la gestion de la chose politique, amener les femmes à devenir un projet de société. Aider le femme de la base à aller de l’avant pour arriver à réaliser son plaidoyer », ajoute Natalie Kangage.

Les participantes recommandent aux hommes de connaitre les capacités des femmes et aux femmes d’avoir confiance en elles-mêmes.

A l’issue de l’atelier une déclaration adressée à la CENCO, au Gouvernement provincial, aux leaders politiques, et aux femmes leaders a été rédigée. Les femmes leaders ont promis poursuivre la sensibilisation de la base dans toutes les provinces.

Marie-Louise Nsimire

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.