Sud-Kivu : Le tabou autour de la santé sexuelle et de la reproduction, est brisé !

C’est à l’issue d’une formation de trois jours en faveur des activistes communautaires SASA venu de Mwenga et Shabunda et des journalistes de Bukavu, que ces derniers ont compris qu’il est important de partager avec la communauté autour de la santé sexuelle et de la reproduction.

Le panéliste du jour, le Dr Jean Yves Balungwe, Gynécologue obstétricien de son état, se réjouit de l’auditoire mis à sa disposition. Il précise que plusieurs rumeurs circulaient et les journalistes en été victimes. Il appelle les chevaliers de la plume et du micro à capitaliser ces enseignements afin de bien édifier la communauté sur ces questions de santé sexuelle et de la reproduction. Il continue en disant qu’une fois que la population sera mieux informée, les cas de mortalité maternelle qui est de plus de 600 femmes sur 100 mille par mois, sera revu en baisse.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Du côté des participants, ces derniers ont manifesté un très grand intérêt pendant ces assises car selon les us et coutumes, parler de la santé sexuelle était considérée comme tabou. Plusieurs ont été édifié sur des notions sanitaire qu’ils ignoré. C’est par exemple SIFA Butunji, activiste SASA venu de Mwenga, elle indique que dans ce territoire, plusieurs cas de femmes perdent la vie pendant l’accouchement car elles ignorent jusque-là les bienfaits de la consultation prénatale. Elle renseigne par ailleurs que cette formation lui a été bénéfique car non seulement qu’elle va sensibiliser les femmes de son territoire mais aussi elle a appris beaucoup que le différentes sortes de cancer qui attaquent la femme et leurs moyens de prévention.
Les journalistes aussi ont été mieux outillés sur la question de la santé sexuelle et reproductive. Ils ont promis d’utiliser leurs médias comme canal de sensibilisation de la communauté sur ces questions. C’est le cas du directeur du site labeur.info, Ignace Bonane, qui précise que son média va s’impliquer pour la production des articles portant sur ces questions de santé.

La même réaction a été observée chez Jambo FM à travers sa chargée de programme, Esther Kanga, qui a renseigné que des émissions, micro programme et spots sur la santé sexuelle et de la reproduction vont figurer sur sa grille de programme au courant de ce mois.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Retenez que trois émissions ont été produites par les participants sur la même thématique et ont été diffusées sur les ondes de mama radio.
A l’issue de ces assises, les trente participants ont été brevetés par l’association des femmes des médias, AFEM, qui a facilité ces échanges avec les moyens financiers de Kivinna Till Kivinna.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.