RDC: Le projet de budget 2022 déclaré recevable par la représentation nationale

RDC: Le projet de budget 2022 déclaré recevable par la représentation nationale

L’Assemblée Nationale a déclaré recevable ce jeudi 18 novembre 2021 au palais du peuple, le projet de budget 2022. C’est après avoir suivi les éléments de réponses fournis par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde aux différentes questions préoccupations soulevées par les élus du peuple lors de la séance de débat général sur le projet de loi de finance 2022 tenue ce lundi 15 novembre dernier.

Dans sa réplique, le chef du gouvernement a regroupé les préoccupations des députés nationaux, toutes tendances  confondues en 7 chapitres importants, notamment les préoccupations d’ordre général, les préoccupations liées à la sécurité et l’ordre public singulièrement concernant les conditions sociales des forces armées et de sécurité, les préoccupations d’ordre social particulièrement les cas de l’enseignement et de la santé, les préoccupations liées aux investissements et aux secteurs productifs, notamment l’agriculture, la pêche et l’élevage, les préoccupations liées à la décentralisation budgétaire ainsi que les préoccupations liées au processus électoral.

Inscription ISJC

Devant la représentation nationale, le premier ministre Sama lukonde s’est félicité d’avoir soumis à l’autorité budgétaire un projet de loi de finances à la hauteur de 10 milliards de dollars.

« Dans un passé très récent, il été laborieux voir irréaliste d’oser projeter un budget de 5 à 6 Milliards. Aujourd’hui entant que chef du gouvernement et avec l’apport de tous, en ce compris des élus, je suis fière de défendre devant la représentation nationale, un projet de loi de finances estimé à 10 milliards de dollars américains », a déclaré Sama lukonde sous les applaudissements des élus du peuple.

La question des crédits alloués à la défense nationale ayant fait l’objet de plusieurs préoccupations des élus du peuple, le chef du gouvernement y a apporté une réponse appropriée.

« Pour ce qui est des crédits alloués à la défiance nationale, le gouvernement ne souhaite pas s’y étendre pour respecter le caractère secret de ce secteur stratégique .Il sied cependant de signaler que, par rapport à l’exercice 2021, le secteur de la défense nationale et de la sécurité connaissent respectivement des accroissements de crédit de l’ordre de 22,62% et 32,47%. La défense tout particulièrement, constitue le troisième poste de dépenses après respectivement l’éducation et la santé. Il y a lieu d’ajouter que d’autres dépenses liées au secteur de la sécurité considérées comme dépenses de la souveraineté, sont exécutées sur d’autres lignes de crédits logées au Ministère du Budget, notamment dans le cadre des charges communes, des dépenses courantes et des crédits centralisés. A ce sujet, votre Gouvernement s’appuiera sur la sagesse des élus du peuple, afin d’assurer l’atteinte de tous ses objectifs, dans le cadre de la sécurisation de notre pays », a-t-il poursuivi.

En sommes, ce projet de loi de finances 2022 est présenté en équilibre, en recettes, et en dépenses, à hauteur de 20.730,1 Milliards des francs congolais qui, par rapport au budget initial de l’exercice 2021 chiffré à 14.620,5 Milliards des francs réalise un taux d’accroissement de 41,8%.

Mabadiliko Mungazi Thaïs, Etudiant à l’ISJC

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.