Sud-Kivu : Le ministre Koko Chirimwami attend le mot de Kinshasa pour fixer l’opinion sur l’exploitation illicite des minerais à Mwenga

Sud-Kivu : Le ministre Koko Chirimwami attend le mot de Kinshasa pour fixer l’opinion sur l’exploitation illicite des minerais à Mwenga

Depuis le weekend dernier le groupe thématique mines de la société civile a publié une déclaration sur l’exploitation illicite des minerais dans le territoire de Mwenga. Dans cette sortie cet organe de la société civile pointe dans ce problème des sociétés étrangères à savoir les Chinois, les Américains et les Australiens.

En réaction le ministre provincial en charge des mines Koko Chirimwami fait savoir que son ministère travaille déjà sur cette question et dans un futur proche, l’opinion sera fixée sur les résolutions prises.

Inscription ISJC

“Nous avons suivis l’alerte de la société civile sur l’exploitation à Mwenga et de la contrebande des minerais dans ce territoire. Il revient dans nos attributions de travailler sur cette question afin de mettre fin sans délai aux probables déviations et abus signalés. D’ailleurs il y a deux jours la ministre nationale des mines à tenu une réunion à Kinshasa avec les partenaires pour voir comment apporter une solution durable à cette question d’exploitation des minerais à Mwenga. Elle a fait allusion aux sociétés qui exploitent les minerais à ce lieu en leur demandant de revoir le protocole d’accord ou les contrats qu’ils avaient avec d’autres sociétés. Il s’agit notamment de la société ORC et Kamituga mining, Banro avec ses partenaires et la société Sakima avec ses collaborateurs.”, Explique cette autorité provinciale.

A la question de savoir quelles sont les pistes de solution urgentes au niveau de la Province face à ce problème, Koko Chirimwami martèle qu’il attend le mot d’ordre de Kinshasa de la résolution finale afin de la mettre à la portée de tous. Ainsi, toutes les parties prenantes se tiendront à cela.

Il importe de signaler que le ministère des mines collabore déjà avec certains partenaires dans l’exécution de divers projets de développement à Mwenga afin de permettre à tous les habitants de cette partie de la province du Sud-Kivu d’en être bénéficiaires.

Koko Chirimwami appelle ainsi la population de ce lieu à l’apaisement car les autorités s’impliquent activement dans ce dossier d’exploitation illicite des minerais afin d’y apporter une solution durable.

 

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.