Fizi : Des morts signalés lors des affrontements dans le carré minier de Bigaragara, la SOCICORDC tire la sonnette d’alarme

Fizi : Des morts signalés lors des affrontements dans le carré minier de Bigaragara, la SOCICORDC tire la sonnette d’alarme

La Société Civile des Compatriotes Congolais(SOCICORDC) dénonce le cas d’insécurité signalé dans le territoire de Fizi la matinée de ce mercredi 17 Août 2022.

Selon Kelvin Bwija coordonnateur de cette structure citoyenne, cette attaque vient s’ajouter à plusieurs autres cas d’insécurité signalés dans cette partie de la province du Sud-Kivu et il importe que les autorités s’impliquent dans ce problème.

Inscription ISJC

Il plaide pour le renforcement des stratégies et mécanismes pour rétablir la paix et la sécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo(RDC) en général et dans le territoire de Fizi en particulier.

En effet selon notre source, c’était aux environs de 4 heures du matin de ce mercredi 17 Août que les groupes rebelles Gumino, twigwanero et android ont affronté le groupe armée d’auto-défense biloze bishambuke dans le carré minier de bigaragara du secteur Mutambala.

Cette incursion fait état de plusieurs morts, des blessés et des biens emportés dont le bilan définitif n’est pas encore connu.

“Nous sommes fatigués de l’insécurité qui persiste dans le territoire de Fizi causée par la multiplicité des groupes armés. Ce qui est déplorable est qu’ils commencent à attaquer le groupe d’auto-défense biloze bishambuke pourtant il reste le seul mouvement ayant la mission de protéger la population et ses biens sur l’intégralité territoriale. Ces rebelles opèrent plus dans les hauts et moyens plateaux du territoire d’Uvira, Fizi et Mwenga. Que les autorités de tutelle nous prennent en charge en affectant dans notre contrée les éléments des forces de l’ordre pour notre sécurité”, Explique Kelvin.

Pour rappel, des informations tenues des acteurs de la société civile de Fizi, Bigaragara était une localité sécurisée par les Forces Armées de la République (FARDC) mais suite à des problèmes de cohabitation, ces dernières ont abandonné la zone.

 

Gisèle Bashwira

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.