Sud-Kivu : Le ministre Koko Chirimwami appelle les partenaires du secteur minier à lutter contre la fraude et la corruption

Sud-Kivu : Le ministre Koko Chirimwami appelle les partenaires du secteur minier à lutter contre la fraude et la corruption

Le ministre provincial des mines Koko Chirimwami en collaboration avec le comité provincial de suivi des activités minières ont tenu une réunion ce jeudi 03 novembre pour échanger sur la problématique de faible mobilisation des recettes dans le secteur minier artisanal en province du Sud-Kivu.

Cette rencontre qui à réunit plusieurs partenaires œuvrant dans le secteur des mines à fait objet d’un débat sur les causes occasionnant la faible production des recettes dans ce secteur.

Inscription ISJC

Plusieurs raisons ont été soulevées par les participants entre autres la multiplicité des taxes et services de l’État y compris le trafic d’influence qui fait que l’argent perçu n’entre pas dans le trésor public.

Prenant la parole le ministre provincial en charge des mines Koko Chirimwami fait savoir que son combat est de lutter contre ces genres de trafic et promet sa collaboration avec les services œuvrant dans ce domaine pour bannir la fraude et la corruption.

“Cette réunion revient dans le cadre des rencontres que nous organisons chaque fin du mois. L’objectif est d’évaluer un peu les activités minières et aujourd’hui c’était pour montrer aux partenaires que nos réalisations sont faibles. Nous n’avons pas maximiser beaucoup de recettes au niveau de la province et nous devrions savoir le pourquoi parce que notre budget semestriel était de 18% au niveau de la province.”, Explique-t-il.

Et d’ajouter

“Nous avons constaté que le secteur minier a un grand nombre d’agents contrairement au prévu et malheureusement ces derniers se payent eux-mêmes les fonds perçus sur terrain au lieu de les remettre dans la caisse de l’État. Aujourd’hui nous comptons plus de 2.000 agents dans le secteur minier au lieu de 150 ce qui est inconcevable.”, Conclut notre source.

Chirimwami appelle ainsi les partenaires œuvrant dans son secteur à la mobilisation transparente des recettes ainsi qu’à la lutte contre la fraude minière et la corruption surtout pour le compte de ce deuxième semestre.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.