Sud-Kivu: Le collectif 2250 recommande au gouverneur d’intégrer les jeunes dans les postes de prises de décision

Les membres du collectif de la Résolution 2250 du conseil de Sécurité des Nations Unies demandent au gouvernement Ngwabidje 2, d’apporter un appui nécessaire aux jeunes en leur octroyant des opportunités d’emploi ainsi que la promotion de l’entreprenariat.

Cette déclaration a été rendu publique au cours d’un point de presse tenu par le collectif ce vendredi 27 Aout au bureau de la société civile du Sud-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les associations des jeunes et membres du collectif 2250 qui signent cette déclaration,  Considèrent que le gouvernement Ngwabidje 1 n’a pas réussi à répondre aux attentes de la population Sud-Kivutienne en particulier la jeunesse, car pendant les deux ans du gouvernement Ngwabidje1, il y avait pas eu la restauration de l’autorité de l’Etat, la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que la promotion de la jeunesse.

Ce collectif regrette la faible représentativité  des jeunes dans le gouvernement Ngwabidje2, alors que la population du Sud-Kivu constitue 70% des jeunes. Il pense que c’est une violation grave de la résolution 2250 du conseil de Sécurité des Nations Unies qui exhorte les États membres à examiner les moyens d’accroître la représentation inclusive des jeunes dans les instances de prises de décision.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ces associations membres du collectif,  appellent l’autorité provinciale à réparer cette faible représentativité des jeunes en propulsant des jeunes compétents aux postes de prise des décisions.

<<Nous appelons ce nouveau gouvernement, à apporter un appui nécessaire aux jeunes pour mener des activités de prévention de la violence et cohésion sociale, leur offrir des perspectives d’emploi à travers la promotion de l’entrepreneuriat et la formation technique en commençant par supprimer la multitude de taxes qui étouffent les jeunes entrepreneurs ainsi que l’effectivité du fonds de soutien aux initiatives des jeunes. La nécessité d’œuvrer rien que pour le bien-être de la population du Sud-Kivu en évitant de baigner dans les anti-valeurs telles que le népotisme, la corruption, la fraude, le tribalisme, les détournements, la manipulation des jeunes »peut-on lire dans cette déclaration.

Rappelons que le gouverneur de la province du Sud-Kivu a procédé à la publication de son nouveau gouvernement dans un arrêté rendu publique le 21 août 2021.

Philémon Mutula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.