Sud-Kivu: La société civile décréte une journée ville morte le 28 décembre prochain pour s’opposer à l’arrivée de la police Rwandaise sur le sol congolais

Sud-Kivu: La société civile décréte une journée ville morte le 28 décembre prochain pour s’opposer à l’arrivée de la police Rwandaise sur le sol congolais

Le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu (BCSC) décréte une journée ville morte sur toute l’étendue de la ville de Bukavu ce mardi 28 décembre 2021. C’était au cours d’un point de presse tenu dans les assises de cette structure citoyenne ce mercredi 22 décembre 2021.

Selon le président du BCSC du Sud-Kivu Adrien Zawadi, cette action citoyenne a pour objecif principal, dire non aux éventuels accords qui permettraient l’arrivée des policiers rwandais sur le sol congolais que ce soit à Goma ou ailleurs.

Inscription ISJC

Il indique que le Rwanda et l’Ouganda font partie des problèmes sécuritaires que nous vivons à l’Est de la RDC depuis plus de 25 ans.

” Tous les collègues animateus des noyaux, sous noyaux et composantes, les mouvements citoyens, les présidents de marchés, les taximen et mortard en ville comme dans les territoires doivent prendre toutes les dispositions utiles pour ce faire. Dans la maison d’un pendu, on ne montre jamais la corde, dit-on.”, a déclaré Adrien Zawadi à la presse locale.

Et d’ajouter:

” Nous nous rappelons bien encore les effets macabres des ADF/NALU en Ituri, à Beni et les interahamwe au Sud-kivu ainsi que ceux de l’armée ougandaise et rwandaise chew nous et beaucoup d’autres groupes armés soutenus par ces pays. C’est pourquoi pour exprimer notre désaccord et solidarité avec les compatriotes de Goma, la société civile du Sud-Kivu appelle à une journée ville morte sur toute l’étendue de la province le mardi 28 décembre”, a-t-il renchéri.

La société civile du Sud-Kivu pense que le gouvernement national doit plutôt renforcer, équiper et encadrer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et la Police Nationale Congolaise (PNC) pour qu’ils soient à mesure de sécuriser la population que de continuer à signer dea accords qui humilient encore le pays.

Lydie Sifa

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.