Sud-Kivu : La Société civile crie pour la reprise des cours à l’ISP Bukavu

Sud-Kivu : La Société civile crie pour la reprise des cours à l’ISP Bukavu

La Société civile du Sud-Kivu salue la responsabilité du Directeur général de l’Institut supérieur pédagogique (ISP) de Bukavu exprimée dans sa démission à la tête de cet établissement. Dans un message adressé aux enseignants et étudiants de l’ISP, le bureau de coordination de la Société civile prie ceux-ci d’écouter les cris de détresse des parents qui payent les frais académiques et éviter que certains étudiants répondent aux appels des groupes armés pour avoir été chassés de l’institution.

Ci-dessous le détail du message signé par le président du bureau de coordination, Maitre Patient Bashombe.

AUX ENSEIGNANTS ET ÉTUDIANTS DE L’ISP BUKAVU

La Société civile du Sud Kivu suit de près la situation qui prévaut actuellement à L’ISP Bukavu.

D’abord nous saluons le degré de responsabilité du DG KANINGINI qui a décidé en homme libre de démissionner suite à “…. des crises à répétition qui ne lui permettent plus à donner le meilleur de lui-même….

Dans sa lettre il mentionne également qu’il souhaite que son départ de ce poste contribuera au dénouement de la crise actuellement…. (Extraits tirés de la lettre de démission du DG).

À cet effet,  nous demandons avec tout le respect  aux enseignants et administratif de L’ISP BUKAVU de reprendre la formation de nos enfants. Nous vous prions d’écouter les cris de détresse des parents qui souffrent en payant les frais académiques.  De ne pas prêter oreilles attentives aux ennemis de la paix qui voudraient envoyer d’autres étudiants rejoindre les camps des groupes armés ou de Maibobo pour avoir été chassés de l’Université.

Vous êtes des encadreurs, aidez-nous à encadrer et éduquer nos enfants dans les valeurs comme dans le passé. Aidez-nous aussi à  sauver cette année académique à L’ISP.

Aux étudiants,  d’être à l’écoute des conseils des enseignants et de faire preuve de respect dû aux formateurs.

Allez dans vos auditoires respectifs en attente de vos enseignants puisqu’ils viendront donner cours.

Le Sud Kivu a d’autres problèmes épineux qui devraient être la cible de nous tous. Il s’agit de la sécurité, la paix et le développement.

Nous sommes convaincus que la solution de L’ISP n’est pas à Kinshasa ou à Nyamoma,  elle est à L’ISP.

La haine,  l’orgueil, La discrimination, Les injures, l’injustice, la vengeance, l’intolérance … Ne nous avancent à rien,  Bien au contraire ce sont des vices qui nous broient et finissent par nous éclater.

L’ISP doit faire la fierté de tous les garçons et filles BK.

MUNGU IKO UPANDE WETU

Patient BASHOMBE, Président de la Société civile du Sud Kivu

Jean-Marie Mulume

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.