Sud-Kivu : La REGIDESO s’insurge contre la spoliation de sa station de réserve d’eau à Karhale

Sud-Kivu : La REGIDESO s’insurge contre la spoliation de sa station de réserve d’eau à Karhale

Faire l’état de lieu des probables spoliations du domaine de la société de distribution d’eau (REGIDESO), est l’objectif de la descente effectuée ce jeudi 7 juillet 2022 à Karhale par une délégation composée notamment des travailleurs de cette structure étatique.

D’après Pascal Nyamuhirwa Chitumira, président intersyndical de la REGIDESO Sud-Kivu, les résultats de cette visite permettront de prendre des mesures conservatoires afin d’assurer le bon fonctionnement des activités de leur entreprise.

Inscription ISJC

La délégation était constituée des travailleurs de la Regideso, les animateurs de la société civile forces vives du Sud-Kivu et de la ligue des consommateurs de service au Congo-Kinshasa (LICOSKI).

Sur le lieu, des irrégularités ont été rapportées, C’est notamment l’érection des bornes et maisons des chantiers par des particuliers dans la concession de la Regideso sous la bénédiction du comité pour la rénovation de Bukavu (CRB). Ce dernier brandit l’arrêt du 16 décembre 2021 de la cour d’appel du Sud-Kivu siègeant en matière civile au second degré qui lui attribue cet espace qu’il avait à son tour vendu aux particuliers.

“Nous avons été surpris de voir que notre station a été spoliée. Ils ont encerclé l’espace vide là où nous entreposons nos matériels pour les interventions et extensions et cela sans notre accord. Il paraît que c’est une équipe envoyée par le parquet oubliant que nous avons un problème similaire encore vers lycée Wima où notre espace était également spolié. Nous agents de la REGIDESO n’allons pas accepter que notre espace soit spolié parce que cela risque d’avoir un impact négatif sur la distribution d’eau dans la ville de Bukavu”, ajoute Pascal Nyamuhirwa Chitumira, président intersyndical de la REGIDESO Sud-Kivu.

Faisant partie de la délégation Maître Néné Bintu vice-présidente du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu a fait appel au gouverneur de province pour trouver une solution urgence afin de prévenir le pire.

« Nous avons aussi été désagrément surpris de voir des bornes ici et le tuyau qui alimente la ville de Bukavu est menacé. Ainsi, nous tirons la sonnette d’alarme sur l’implication de l’autorité provinciale. Le gouverneur doit immédiatement se saisir de cette question parce que si nous sommes privés de l’eau seulement une journée suite à ce dossier, il va nous rencontrer sur son chemin » indique-t-elle.

De son côté le député provincial Homer Bulakali promet d’insérer ce dossier à la commission Politique Administrative et Juridique (PAJ) de l’assemblée provinciale pour que l’exécutif et la Regideso éclairent l’opinion sur cette zone d’ombre dans la vente du patrimoine public.

Sachez que nos efforts pour entrer en contact avec le responsable du comité pour la rénovation de Bukavu (CRB) cité n’ont pas aboutis.

Néanmoins, il sied de signaler que le même phénomène de spoliation est dénoncé par le Village d’enfants SOS et le Renatelsat qui accusent également le CRB.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.