Sud-Kivu : La Caritas Bukavu déplore la torture dans les maisons carcérales

Au Sud-Kivu, outre un recours systématique aux arrestations et aux détentions arbitraires, la torture reste une réalité et plusieurs traitements cruels, inhumains ou dégradants sont toujours visibles dans les maisons carcérales sous l’œil impuissant des autorités compétentes en la matière. Préoccupée par cette pratique fâcheuse, la Caritas Développement Bukavu, vient d’organiser ce mercredi 03 juillet 2019 à Bukavu, une conférence-débat, dans l’objectif de sensibiliser le public sur l’État de lieu de la mise en œuvre des instruments juridiques qui interdisent la torture en RDC.

À en croire Madame Mathilde Mihigo, Chargé des projets au sein de la Caritas, cette activité implique la sensibilisation des populations, autorités politico-administratives et forces vives de sécurité sur le cadre légal national et international criminalisant la torture et autres peines ou traitements cruels inhumains et dégradants sur le principe de l’interprétation absolue de la torture.

Dans son exposé, au nom du gouvernement provincial, Maître Daniel Lwaboshi, vice dircabat du Gouverneur de province, a rassuré que plusieurs mécanismes seront mis en œuvre pour lutter contre les cas de torture en province du Sud-Kivu, parmi lesquels la poursuite des auteurs de la torture.

«Comme mécanisme, nous envisageons l’amélioration des conditions carcérales et sécurisation des prisons ; la création d’un fond d’indemnisation des victimes de torture ; la réparation des victimes, avec une garantie de non répétition des actes de torture ; la création d’un cadre d’échange de lutte contre la torture à travers le ministère de justice, etc.», fait savoir Me Daniel Lwaboshi.

Pour rappel, cette conférence débat se s’inscrite dans le cadre de la célébration de la journée internationale de soutien aux victimes de la torture, célébrée chaque 26 juin de l’année.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.