Sud-Kivu/J.I de l’infirmier: Les professionels de santé plaident pour leur meilleure prise en charge par le gouvernement congolais

Sud-Kivu/J.I de l’infirmier: Les professionels de santé plaident pour leur meilleure prise en charge par le gouvernement congolais

Les professionnels de santé réunis au sein de L’union nationale des infirmiers du Congo section du Sud-Kivu, plaident pour leur meilleure prise en charge par le gouvernement congolais. plaidoyer formulé en marge de la célébration de la Journée Internationale de l’infirmièr(e) célébrée le 12 mai de chaque année.

La circonstance portait également la commemoration de la naissance de la fondatrices des sciences infirmières Florence NATINGALE.

Inscription ISJC

Dans une interview accordée á jambordc.info, le syndicat des infirmiers du Sud-Kivu a dévoilé les difficultés aux quelles ils(elle) font face dans l’exécution de leurs tâches.

Le secrétaire exécutif au sein de l’union nationale des infirmier(e)s au Congo Joto Byamungu pense que l’amélioration des conditions de vie de ces personnels soignant aurait un impact sur la qualité des soins de santé vu que l’infirmièr(e) est la colonne vertébrale du système de santé car ce dernier est au premier rang dans la réception et consultation du patient.

“Les situations socio-économiques des infirmier(e)s sont vraiment déplorables au Congo. L’infirmier(e) touche cent trente six milles (136 000) francs congolais, une somme qui ne couvre pas les risques qu’il(qu’elle) parcoure. La majorité des infirmier(e)s est sans salaire, chose qui ne motive pas ces personnels dans l’exécution de leurs tâches. La fois passée, nous avons fait six (6) mois de grève et on nous a promis de nous payer mais jusque là le geste est à pas de tortue. Au quatrième trimestre de l’année 2021, seuls trentes infirmiers ont été mecanisé(e)s dans la province du sud kivu. Au deuxième trimestre on a mécanisé moins des trentes infirmiers sur sept milles (7000) infirmiers de la province. Il y a les infirmiers qui ont fait plus de trente (30) ans au service sans rien toucher comme salaire ni de promotion au service. Un comportement qui décourage ces agents sanitaires”, a-t-il déclaré.

L’union nationale des infirmier(e)s du Congo section du Sud-Kivu profite de cette occasion pour encourager les infirmier(e) s de la République Démocratique du Congo en général et ceux de la province du Sud-Kivu dans la lutte qu’ils font pour sauver les vies malgré les conditions dans lesquelles ils travaillent et demande à l’Etat Congolais de songer aux infirmier(e)s, et voir comment prendre en charge leurs revendications.

Gisèle BASHWIRA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.