Sud-Kivu/Education: « Nous voulons étudier. Nous sommes fatigués de rester à la maison ! », Vox pop élèves

« Encore il n’y a pas cours ! Nous sommes fatigués de rester à la maison », lance un jeune élève rencontré dans les rues de Bukavu ce mardi 02 novembre 2021.

Les élèves des écoles publiques ont été obligées de rebrousser chemin ce mardi après le boycott de leurs enseignants pour la reprise des cours après un mois de grève  sèche.

Les écoliers se sont quand même présentés dans leurs écoles respectives et ont patienté plus de 3heures dans leurs salles de classe mais les enseignants ne sont pas venus.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous sommes arrivés le matin, on est resté en classe jusque vers 10h mais les enseignants ne sont pas venus. Alors, nous sommes rentrés à la maison », raconte Anicet, un élève de 6ème primaire.

« Il y’avait certains enseignants mais qui aussi n’ont pas voulu enseigner. Quand leur a demandé pourquoi ils n’enseignent pas, ils nous ont dit d’aller demander à notre président », un autre élève de la 6ème   année primaire.

« L’école me manque beaucoup. J’ai toujours aimé écouté les histoires que nous racontent le maitre et les interrogations. Les exercices difficiles et les sanctions quand on dérange, cela aussi me manque. Beaucoup plus mes amis car, c’est à l’école qu’on est plus ensemble. Mais on va encore se séparer pour nous voir encore le jour où il y’aura une vraie rentrée scolaire », nous  a raconté un élève de la 8ème.

Visiblement, ces vacances prolongées et obligatoire dont sont victimes les élèves des écoles publiques et conventionnées, deviennent ennuyeux pour les jeunes.

« Chaque matin, je me réveille, je regarde comment mes frères et sœurs se préparent pour aller étudier et toute la journée je la passe seule à la maison. J’ai déjà joué à tous les jeux vidéo, j’ai regardé les films et maintenant je suis fatigué de rester seul à la maison. Je veux étudier », relate avec regret un élève de 7ème année.

« La maison est devenue très épuisant. J’ai commencé à lire des livres de pâtisserie car j’adore vraiment la pâtisserie. Maintenant, je sais faire des gâteaux et je vais encore lire pour savoir comment faire de la crème de gâteau. J’ai commencé à faire ça car je m’ennuyé seule à la maison après que les autres sont à l’école surtout que je n’aime pas trop la télé », nous a expliqué une élève de 5ème année primaire.

Tous les élèves que nous avions rencontrés n’ont qu’un seul souhait « voir les cours reprendre ».

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Vous les journalistes, on vous écoute tout le temps à la radio et on vous voit à la Télé, dites au président que nous voulons étudier et que nos parents peuvent aussi payer pour nous », m’a éclaboussé un jeune élève de la 6ème primaire.

Ces propos des élèves sont assez forts pour que les autorités compétentes et les enseignants prennent conscience de la gravité de la situation.

Depuis la rentrée scolaire proprement dite du 04 Octobre 2021, les écoles publiques et conventionnées n’ont toujours pas ouvert leurs portes. Entre temps, les écoles privées continuent à suivre à la lettre le programme national. Le sort réservé aux élèves des autres écoles, est un enseignement accéléré comme lors de la pandémie à corona virus. En sommes, l’on ne sera pas surpris par les retombés de cet enseignement.

Pour rappel, après des pourparlers entre l’intersyndical et le gouvernement, ceux-ci ont décidé de reprendre le chemin de l’école en attendant la réponse adéquate aux revendications des enseignants. Malheureusement, les enseignants ont rejeté cette demande de leurs représentants. Ils ont décidé de poursuivre la grève jusqu’à la prise en compte effective de leur demande à savoir la prise en compte des NU, la suppression des zones salariales, la majoration de leur salaire, la mise en place d’une mutuelle de santé etc.

Joyce K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.