Sud-Kivu : Des responsables des médias renouvellent l’engagement d’intégrer la politique genre dans leurs maisons de presse

Sud-Kivu : Des responsables des médias renouvellent l’engagement d’intégrer la politique genre dans leurs maisons de presse

L’organisation canadienne Journalistes pour les Droits Humains (JDH/JHR-RDC en collaboration avec l’Ecole technique de journalisme (ETJ/IFSCI )et l’Association des Femmes des Médias (AFEM), a tenu le mardi 21 juin dernier un atelier de réseautage des gestionnaires des médias sur le suivi de la mise en place des politiques internes pour la promotion du genre dans les médias.

Les patrons des médias œuvrant dans la ville de Bukavu et dans certains territoires du Sud-Kivu ont analysé ensemble les défis et avancés de la mise en œuvre des stratégies de prise en compte de l’aspect genre dans leurs entreprises médiatiques en province pour assurer la participation effective des femmes dans les médias.

Inscription ISJC

Les participants à cet atelier stratégique se sont engagés à multiplier des efforts pour adapter leurs règlements internes à la charte d’intégration des femmes dans les médias pour promouvoir l’inclusion dans ce domaine.

« Je tiens d’abord à remercier JHR et ses partenaires pour les activités qu’ils ne cesse d’organiser en faveur de nos médias et même de nos journalistes pour nous interpeler sur la participation des femmes. Personnellement je vais tout faire pour pousser d’autres femmes journalistes de mon média à atteindre un niveau élevé » s’est confiée Lucienne Posho, directrice de la radio universitaire de l’ISDR/Bukavu.

Même réaction pour Égide Kitumaini, responsable de la Radio Gorilla et secrétaire de l’UNPC Sud-Kivu qui pense que les femmes méritent aussi des places considérables dans les médias. Celui-ci s’engage à mettre en œuvre la politique genre pour l’intégration effective des femmes dans les médias.

« Comme les femmes sont aussi compétentes, elles ont le droit d’être hissées aux postes de responsabilité dans nos médias. Comme elles représentent 52% de la population congolaise, il est aussi souhaitable qu’elles soient aussi nombreuses dans le secteur médiatique. Moi je réitère mon engagement d’emplifier la voix de la femme » a-t-il dit.

Lors de ces assises, le responsable Pays de JHR/JDH, Prince Murhula, a loué les efforts fournis par les patrons des médias pour la promotion des femmes dans leurs médias et leur recommandent de poursuivre sur cette même lancée pour qu’en fin les droits humains soient respectés et plus particulièrement ceux des femmes et des filles.

Il sied de rappeler que JHR-RDC est une organisation internationale de développement des médias de droit Canadien et qui met en œuvre le programme « Canada Monde : la voix de la femme et de la jeune fille » dans le cadre de la mise en œuvre de son objectif d’outiller les Journalistes à couvrir les questions relatives aux droits humains plus efficacement et éthiquement au profit des leurs propres communautés.

Don Patrick

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.