Sud-Kivu/début de la campagne de vaccination contre la fièvre jaune : Une pathologie ignorée par plusieurs habitants à Bukavu

Sud-Kivu/début de la campagne de vaccination contre la fièvre jaune : Une pathologie ignorée par plusieurs habitants à Bukavu

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu via le ministère de la santé a lancé lundi 28 novembre la campagne de vaccination contre la fièvre jaune sur l’étendue de la province du Sud-Kivu.

Cependant, à Bukavu, cette maladie semble méconnue des habitants pourtant concernés par cette vaccination qui ira du 28 novembre au 7 décembre 2022.

Inscription ISJC

Certains d’eux interrogés par un reporter de jambordc.info ce mardi 29 novembre indiquent n’avoir aucune idée sur ce que c’est la fièvre jaune, ses symptômes et même s’il existe ceux qui en souffrent à Bukavu ou au Sud -Kivu.

“Personnellement je ne connais pas la fièvre jaune. Je me souviens même vaguement avoir entendu parler de ce concept ou même de ce à quoi il renvoit. J’aimerais que les autorités multiplient des sensibilisations pour nous permettre d’en savoir un peu plus pour que quand quelqu’un est frappé par cette maladie, qu’on sache au-moins comment s’y prendre.”, Explique Divine Busime habitante de l’avenue Nyofu.

Elie Kazamwali est loin d’en dire le contraire.

“Nous avons appris que la vaccination a commencé hier. Je sais seulement que la fièvre jaune est une maladie contagieuse. Je n’ai jamais entendu quelq’un souffrir de la fièvre jaune. Je pense toute fois que le signe de cette maladie sont dans la pomme de la main une couleur jaune, à part ça, ne me demandez plus rien parce que ne ne connais pas. Mais je pense que les autorités devraient d’abord commencer par sensibiliser les habitants avant le lancement de la vaccination pour l’appropriation”, Finit par mentionner ce jeune d’une vingtaine d’années avec un petit sourire honteux.

De ce qui précède, plusieurs observateurs se posent la question de savoir, comment les habitants devront s’aligner à une vaccination d’une maladie qu’ils ignorent ?

D’autres pensent que la première étape serait de sensibiliser la population sur cette maladie pour par la suite lui permettre de s’approprier la procédure de vaccination.

Sachez que les personnes dont l’âge varie entre 9 mois et 60 ans sont concernées par ce processus. Les vaccinations se feront dans les églises, les écoles, les hôpitaux et les centres de santé à en croire l’autorité provinciale qui a la santé dans ses attributions Masine Kinenwa.

Pour rappel, la fièvre jaune est une infection virale transmise par une espèce particulière de moustiques avec comme signes céphalées, nausées, forte fièvre et autres.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.