Rutshuru: la société civile de Kanyabayonga condamne les tracasseries des miliciens “Wazalendo”

Les habitants de la commune rurale de Kanyabayonga, dans la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) se sont plaints, dimanche 16 juillet, des tracasseries des miliciens « Wazalendo ».

Pour leur survie, ces combattants locaux ont érigé des barrières illégales et font payer des taxes exorbitantes aux voyageurs, sous le regard des autorités, a rapporté la société civile locale.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les acteurs de la société civile de Kanyabayonga, considèrent ces combattants comme des supplétifs des FARDC.

C’est ainsi qu’ils plaident pour une bonne prise en charge de ces combattants par le gouvernement.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cela, pour éviter « tout mouvement de soulèvement de la population déjà exaspérée par les embêtements de ces combattants », a affirmé le président de la société civile de Kanyabayonga, Daniel Muhindo Senge Moja.

D’après la même source, des tracasseries similaires sont aussi signalées dans d’autres zones occupées par des miliciens Wazalendo.

Tous les efforts de Radio Okapi pour avoir la réaction du porte-parole de la 34è région militaire, lieutenant Guillaume Ndjike Kaiko, n’ont pas abouti.

 

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.