RDC : L’opposition tient à évincer Minaku du perchoir

RDC : L’opposition tient à évincer Minaku du perchoir

Dans une réunion tenue au Palais du peuple, les députés nationaux membres de l’opposition parlementaire campent sur leur décision de ne plus participer aux travaux parlementaires, dès ce mardi 10 octobre.

Dans la toile, l’opposition accuse la Majorité présidentielle (MP) de blocage systématique des motions de défiance ou de censure à l’encontre des membres du gouvernement.

Inscription ISJC

Pour eux, il inadmissible qu’une motion incidentielle étouffe une motion de défiance ou une motion de censure, alors que la Cour Constitutionnelle avait déjà tranché depuis 2016, soulignant que « les articles de la Constitution relatifs au contrôle du pouvoir exécutif via les motions de défiance ou de censure, n’appelaient à aucune interprétation car ils étaient clairs ». Ils exigent que cette question soit éclaircie, condition pour revenir sur leur décision.

Du côté de la MP, l’opposition est dans un schéma insurrectionnel et veut bloquer les travaux de l’Assemblée nationale alors que celle-ci s’apprête à examiner des lois importantes sur le processus électoral, précise 7sur7.cd.

En rappel, la Majorité a utilisé vendredi dernier la motion incidentielle contre les motions de défiance qui étaient initiés à l’encontre des ministres Emmanuel Ramazani Shadary  et Léonard She Okitundu, respectivement Vice-premier ministre en charge de l’intérieur et Vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères en République démocratique du Congo.

Espérance Wabatinga

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.