RDC : Quoi que rétablis l’internet et les sms, la Société civile du Sud-Kivu tient à saisir la justice

RDC : Quoi que rétablis l’internet et les sms, la Société civile du Sud-Kivu tient à saisir la justice

Le peuple congolais, depuis la nuit du 30 décembre 2017 jusqu’à ce mardi 02 janvier 2018, n’a eu accès à l’internet ni à la messagerie ordinaire ou SMS du téléphone mobile. A travers une correspondance, le ministère des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information a exigé aux réseaux de télécommunication de suspendre ces deux services.

Devant cet nième atteinte à la liberté d’expression et de communication, le bureau de coordination de la Société civile du Sud-Kivu décrie l’« inacceptable humiliation ».

Inscription ISJC

« Nous venons de subir une humiliation sans précédent, un complot inacceptable qui nous a assujettis tous au même sort aux conséquences incalculables depuis samedi 30 novembre 2017 dans la soirée. La coupure brusque  de messagerie et de la connexion Internet par les réseaux de télécommunication en complicité avec le gouvernement congolais », écrit Patient Bashombe, président du bureau de coordination.

La structure citoyenne du Sud-Kivu  annonce l’initiative de saisir la Justice contre les sociétés de télécommunication pour ce « crime grave ».

« Ce fait est constitutif d’un crime grave, voire un terrorisme qui viole manifestement notre la constitution, les lois du pays et les dispositions pertinentes des instruments juridiques internationaux. C’est une atteinte grave à la liberté, l’indépendance et au droit à la communication de tout un peuple estimé à plus de 70 millions d’âmes. Raison pour laquelle la Société civile du Sud Kivu décide de saisir les instances judiciaires nationales et internationales en vue d’exiger la condamnation des toutes compagnies de télécommunication en RDC pour avoir causé d’énormes préjudices aux congolais en les muselant au point de les empêcher de souhaiter ou de recevoir les vœux de la BONANA 2018 des frères, amis, familiers et connaissances », conclut-il.

La connexion a été coupée en marge de la préparation d’une marche organisée dimanche 31 décembre par l’église catholique de la République démocratique du Congo.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.