RDC: Le couple royal belge séjourne à Kinshasa pour notamment relancer et consolider les rélations séculaires entre les deux pays

RDC: Le couple royal belge séjourne à Kinshasa pour notamment relancer et consolider les rélations séculaires entre les deux pays

Six jours en République Démocratique du Congo avec trois villes à visiter, notamment Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu, le couple royal belge vient relancer et consolider les relations séculaires entre deux pays qui ont su surmonter toutes les épreuves auxquelles ils ont l’habitude de faire face. Dans une interview accordée à Radio France Internationale (RFI) en Invité Afrique ce lundi 6 juin 2022, Thomas Dermine, Secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements Stratégiques, a bien circonscris le sens du séjour du Roi Philippe et de la Reine Mathilde avec, dans leur suite, le Premier Ministre Alexander De Croo.

« …c’est un voyage qui a été reporté plusieurs fois, qui était prévu à la base au mois de juin 2020 dans le cadre du 60ème anniversaire de l’indépendance du Congo. Donc c’est un voyage qui est effectivement symbolique, puisque c’est le premier voyage du roi Philippe au Congo et qu’il y a toute une série de sujets importants en matière de coopération en développement, mais aussi en matière de restitution de patrimoine spolié durant la période coloniale qui sont prévus à l’agenda (…). Je pense qu’il est indéniable que nous avons une histoire commune avec le peuple congolais, qu’il y a dans cette histoire certaines zones d’ombre qu’il faut pouvoir étudier aujourd’hui, avec plusieurs décennies de recul, et que quelque part la reconstruction de ce passé commun est une étape indispensable pour construire un avenir. Un avenir de fraternité entre nos deux peuples », a déclaré l’homme d’Etat belge.

S’exprimant sur les relations entre Bruxelles et Kinshasa aujourd’hui bien meilleures que par le passé, Thomas Dermine reconnaît, effectivement, une stabilité en cours permettant leur renforcement, et cela depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête du Congo. Situant cette stabilité dans un cadre générationnel, il avance l’affirmation selon laquelle « Aujourd’hui, au sein du gouvernement belge, vous n’avez plus qu’un ministre qui était né au moment de la période coloniale et donc nous avons, je pense, un rapport qui a changé par rapport au Congo. Nous voyons le Congo avant tout comme une grande puissance économique à devenir, comme un partenaire commercial avant de le considérer comme une ancienne colonie avec laquelle nous avons des rapports historiques. (…) moi, j’inscris résolument les relations entre la Belgique et le Congo dans ce cadre, et dans l’optique de construire les bases d’une relation d’amitié partagée et qui aura des bases importantes pour la prospérité de nos deux pays ».

Inscription ISJC

Colette Braeckman a accordé, elle aussi, une interview à TV5 en rapport avec le même événement : le séjour du couple royal belge en RDC. En réponse à la première question de savoir quelles relations le roi Philippe entretient-il avec la RDC, elle déclare : « Le monarque a un lien très particulier avec ce pays. Son oncle le roi Baudouin lui en a beaucoup parlé quand il était plus jeune, il a été éduqué avec l’histoire du Congo, il a toujours voulu s’y rendre. C’est d’ailleurs l’un des seuls membres de la famille royale qui a toujours affiché son envie de visiter la RDC. Le roi des Belges a courageusement reconnu les erreurs commises pendant la colonisation ».

S’agissant des enjeux de la visite, elle fait d’abord observer que le roi a accédé au trône depuis 10 ans. Deux fois déjà, sa visite a été décommandée. La première fois, c’était pour le 60ème anniversaire de l’Indépendance le 30 juin 2020. La deuxième fois en mars 2022. La troisième est la bonne.

« Globalement, la monarchie belge est encore très populaire au Congo. Il n’y a pas de doute que le monarque sera très bien accueilli », considère-t-elle.

Sauf imprévu, le programme officiel prévoit une visite au Palais de la Nation, précisément dans la salle mythique où se déroula la cérémonie officielle de Déclaration d’Indépendance le 30 juin 1960 pour l’étape de Kinshasa, un échange académique avec les étudiants de l’Unilu pour l’étape de Lubumbashi et une descente à l’hôpital de Panzu, à l’étape de Bukavu, où preste le célébrissime Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix.

A tout Seigneur tout honneur : c’est à la diplomatie agissante de Félix Tshisekedi que les Congolais doivent cette visite qui, pour rappel, précède de quatre jours le lancement, à partir de Bruxelles, des cérémonies de rapatriement de la dépouille mortelle du Héros National Patrice-Emery Lumumba.

Le couple royal y sera présent puisque le Chef de l’Etat congolais fera le déplacement de l’ex-métropole pour la circonstance. Occasion pour les Congolais et les Belges, condamnés par l’Histoire à vivre ensemble, de communier dans l’unité et la dignité.

Avec la prosperité.online

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.