RDC : la validation de nouveaux élus annoncée met en mauvaise posture pour ceux qui cumulent les fonctions

La validation de nouveaux députés nationaux à l’Assemblée nationale intervient ce lundi 12 février, a annoncé le président du bureau provisoire de la Chambre basse du parlement congolais, Christophe Mboso.

Il a affirmé avoir déjà reçu les différents rapports des commissions de vérification des pouvoirs de ces élus.

Inscription ISJC

Pour Christophe Mboso, son bureau n’a aucun obstacle de procéder à cette opération de validation.

« Le lundi 12 février, nous pourrons avoir une plénière parce que nous aurons déjà sur notre table tous les rapports. Ils ont travaillé sur les vérifications des pouvoirs. Nous avons trouvé la solution. Nous avons mis en place une commission qui va se charger de ce dossier, ainsi que celui des collègues de Lualaba, où il y a eu un déficit de membres. Nous avons trouvé des solutions et cela été réglé, »,a-t-il indiqué.

Du coup, cette validation annoncée met en mauvaise posture les membres du gouvernement et certains gouverneurs des provinces élus députés et frappés d’incompatibilité.

Ces derniers doivent choisir entre leur fonction actuelle et le mandat de député et ce, conformément aux prescrits de l’article 108 de la Constitution.

Le Premier ministre Sama Lukonde devrait déposer la démission de son gouvernement, tel que demandé par la Cour constitutionnelle.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.