RDC : La proposition de loi contre le chômage des jeunes parmi les matières à traiter au cours de la session en cours

RDC : La proposition de loi contre le chômage des jeunes parmi les matières à traiter au cours de la session en cours

Les députés nationaux ont siégé mardi 27 septembre pour adopter le calendrier de la session de septembre conformément aux lois de la République démocratiques du Congo(RDC). Ce dernier comporte 64 matières à traiter au cours de la session dont 14 qui sont inédites.

La rédaction de jambordc.info s’est focalisée ce vendredi 30 septembre sur ce qui est prévu pour la jeunesse dans cette session.

Inscription ISJC

Au compte de la jeunesse, les parlementaires de la chambre basse ont aligné, « la proposition de loi relative à la lutte contre le chômage des jeunes » déposée en décembre 2021 par le député national Justin Mastaki Namegabe élu de la ville de Bukavu.

Cette proposition vise à soulager des jeunes congolais et congolaises qui ont pour la majorité des diplômes mais toujours au chômage.

Elle attend également combler le vide législatif en matière de lutte contre le chômage des jeunes en RDC mais aussi doter le pays d’un cadre légal adéquat qui comporte des mécanismes de nature à favoriser l’insertion professionnelle des diplômés.

Pour parvenir à la réduction du chômage chez les jeunes, Mastaki préconise à travers cette proposition plusieurs mécanismes. Il s’agit d’une suppression de la condition relative à l’expérience professionnelle comme préalable à l’embauche des jeunes ; la reconnaissance en faveur des jeunes, du droit au stage professionnel dans les secteurs publics et privés. A cela s’ajoutent l’obligation faite aux pouvoirs publics de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes à travers notamment la mise en place d’un fonds pour la jeunesse.

La possibilité de prise en charge par l’État congolais à travers le Fonds pour la Jeunesse, des frais exigés aux jeunes diplômés pour la passation du test ou concours d’admission temporaire ou définitif dans les ordres professionnels comme l’Ordre des avocats, des médecins, des pharmaciens, des architectes et des infirmiers est aussi souhaitée.

Sachez que plusieurs organisations de défense des droits des jeunes attendent avec impatience l’analyse, le vote de cette loi au cours de cette session ordinaire de Septembre.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.