RDC : La ministre Mushobekwa et Kamitatu à couteaux tirés

Le feu brûle entre deux personnalités congolaises de taille après une visite de la ministre congolaise des droits humains, lundi dernier, à la prison centrale de Makala. En effet, Olivier Kamitatu qualifiant de « diseuse de bonne aventure » Marie-Ange Mushobekwa, l’accuse de maintien en détention des prisonniers emblématiques dont Diomi Ndongala et consorts. En réaction, Mushobekwa dit n’attendre « aucune leçon d’un homme versatile ».

 « Marie ange Mushobekwa est venue en diseuse de bonne aventure visitée Makala, la ministre Mushobekwa doit savoir que tôt ou tard, elle sera jugée sur le maintien des prisonniers politiques en violations de l’accord de la saint sylvestre », écrit Olivier Kamitatu sur son compte twitter. Président national de l’Alliance pour le renouveau du Congo (ARC) et Porte-Parole de Moïse Katumbi.

En réaction « du berger à la bergère », Mushobekwa demande à Kamitatu de ne pas « s’amuser » avec elle.

« Amusez-vous avec d’autres presonnes. Pas avec moi ! », a twitté la ministre pour qui Kamitatu aurait dû démissionné lorsque Diomi a été conduit en prison.

« Diomi était en prison pendant que vous étiez au gouvernement. Aviez-vous démissionné pour autant ? N’ayez pas une amnesie sélective ! », poursuit-elle.

Rejetant toute leçon, la ministre congolaise des droits humains accuse Kamitatu de vouloir se camoufler à l’opposition.

« Vous êtes né après la honte ! Je n’ai aucune leçon de morale à recevoir d’un homme aussi versatile, instable et surtout ingrat comme vous. Vous êtes allé laver votre conscience dans l’opposition pour oublier tous les détournements de fonds dont vous êtes responsable ? », rétorque-t-elle.

Jean-Marie M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.