RDC/JI de la démocratie: “Il faut une rupture totale de la classe politique actuelle pour une vraie démocratie au Pays (NDSCI)

RDC/JI de la démocratie: “Il faut une rupture totale de la classe politique actuelle pour une vraie démocratie au Pays (NDSCI)

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) pense que le processus de la démocratie a reculé depuis l’avènement de la classe politique en cours et invite les citoyens congolais à participer objectivement aux élections prochaines. Ceci dans l’objectif de faire une rupture totale avec cette classe politique et arriver à la vraie démocratie.

Dans une conférence tenue dans la salle concordia mardi 28 septembre, le président national de la NDSCI Jean Chrysostome Kijana a évoqué plusieurs indices qui selon lui démontrent le recul de la démocratie et a ajouté que c’est possible de les surmonter si on y mêle la bonne volonté.

Inscription ISJC

” Notre jeune démocratie au lieu d’avancer est entrain de reculer au vue de plusieurs situations macabres que nous avons vécues. Plusieurs violations de droits humains sont signalées un peu partout sur l’étendue du Pays, le changement de la cour constitutionnelle taillée sur mesure ainsi que l’imposition d’un bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) par une famille politique. Donc, nous sommes entrain de craindre pour notre jeune démocratie car l’avenir n’est pas prometteur mais nous devons travailler pour y arriver car c’est possible.”, Précise cet acteur.

Pour Jean Claude Katende, coordonnateur de l’Association Africaine des Droits de l’Homme (ASADHO) et l’un des panélistes dans cette conférence, il est temps de faire une rupture totale avec la classe politique actuelle qui date de l’époque de Mobutu pour essayer avec les jeunes.

“Depuis le président Mobutu, Kabila père, Kabila fils maintenant Tshisekedi, le constat est clair, c’est sont les mêmes personnes qui sont au pouvoir et pérennisent le même système. Les jeunes sont pour cela soit exploités soit écartés du système. Nous ne devons pas seulement voir les hommes qu’il faut remplacer mais la plus grande chose c’est de remplacer le système de prédation. Pour y arriver il faut une stratège de rupture totale de la classe politique.”, Déclare-t-il.

Pour contribuer à l’attente de cette vraie démocratie en RDC, la NDSCI a procédé dans cette conférence au lancement d’un programme d’éducation civique électorale qui va durer jusque fin 2023. L’objectif étant de conscientiser les citoyens congolais à voter utile aux prochaines élections.

Ce programme sera exécuté à travers trois grandes campagnes citoyennes notamment “la campagne mon vote c’est mon pouvoir, mon vote c’est mon avenir”, la campagne “je vote, je reste” et enfin celle dite “zéro élu réélu”.

 

Philémon Mutula

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.