RDC : Jean-Marc Kabund déclare la fin de la coalition FCC-CACH

RDC : Jean-Marc Kabund déclare la fin de la coalition FCC-CACH

Bluff ou réalité ? Des sources rapportent, qu’au cours d’un meeting organisé hier dimanche 15 novembre à Kikwit, à l’occasion de la journée de la base, le président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a signé le certificat de décès de la coalition au pouvoir, FCC-CACH. Pour Jean Marc Kabund, la coalition FCC-CACH, c’est fini.

«Depuis Kikwit, j’envoie le message à Kabila et à l’ensemble de sa famille politique, la coalition FCC et CACH se conjugue désormais au passé», déclare l’élu du Mont-Amba. Ce énième coup de gueule de Kabund intervient après la marche organisée par l’UDPS et ses alliés, samedi 14 novembre, pour soutenir les consultations entamées depuis deux semaines par le chef de l’Etat.

Inscription ISJC

A l’issue de cette marche qui a eu comme point de chute les périmètres du palais du peuple, les militants et cadres du parti présidentiel ont exigé la dissolution de l’Assemblée nationale si le chef de l’Etat se trouve dans l’impossibilité d’identifier la nouvelle majorité.

La coalition au pouvoir traverse une zone de turbulence depuis la nomination chahutée des trois juges constitutionnels par le Président de la République. Une crise susceptible de plonger le pays dans le chaos selon certains analystes.

C’est pour juguler cette crise justement que le Chef de l’Etat consulte pour créer une « union sacrée de la nation ».

A l’issue de ces consultations qui s’achèvent cette semaine, les conclusions du Président de la République, qui a promis de s’adresser à la nation aussitôt après, sont très attendues. Parallèlement à ces consultations, les évêques de la CENCO tentent prennent langue avec l’ancien président Joseph Kabila, le Coordonnateur de Lamuka Martin Fayulu, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, des personnalités que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi n’a pas rencontrées jusque-là.

Selon des observateurs, c’est pour recoller les morceaux afin de ramener la paix au sein de la coalition FCC – CACH.

Dans un mémo que les prélats catholiques ont remis à Joseph Kabila à l’issue de cet entretien, ils lui demandent de revoir l’accord pour l’intérêt de la population. A l’occasion, le président de la CENCO a fait savoir qu’«aucun accord ne peut être au-dessus de l’intérêt de la population».

Selon des sources, Joseph Kabila n’entendrait pas de cette oreille et camperait sur l’accord qu’il a signé avec son successeur à l’issue des élections du 30 décembre 2018 qui ont consacré la première alternance historique au sommet de l’Etat. Pour l’ancien président, le respect de cet accord est gage de la paix et de la stabilité en RDC.

Joseph Kabila a rappelé cela dans une correspondance qu’il a adressée au Secrétaire Général de l’ONU, à la Sadc et à trois chefs d’Etat africain.

Avec forum des as

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.