RDC : Début du rapatriement des congolais bloqués au Burundi, environ 2500 personnes attendues

Environ 2.500 congolais bloqués au Burundi sont en train d’être rapatriés par l’ambassade de la République démocratique du Congo via la frontière de Kavimvira dans la ville d’Uvira en province du Sud-Kivu. Information confirmée par l’un des bénéficiaires de ce rapatriement, au cours d’une interview téléphonique avec notre rédaction, ce samedi 29 Août 2020.

D’après notre source, ces congolais regagnent le sol congolais en traversant par la frontière de Kavimvira dans la ville d’Uvira grâce au concours de l’ambassade congolaise qui a facilité ce rapatriement après plus de 5 mois passés loin de leur pays d’origine suite aux aléas posés par la pandémie de Coronavirus ayant conduit à la fermeture des frontières.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous sommes très satisfaits de retourner dans notre cher pays. Obtenir ce rapatriement était une longue et pénible lutte, y arriver n’était vraiment pas facile. Mais Dieu merci de nous voir franchir les frontières qui nous acceuillent chez nous à la maison. Merci à notre ambassade de nous soutenir et de s’être impliqué », déclare Marie-José, congolaise en confinement au Burundi.

Cette dernière fait savoir, que le rapatriement est enfin effectif grâce au concours de tous et la solidarité des congolais bloqués et residants au Burundi. Elle ajoute, que la traversée est conditionnée par la présentation du test négatif de Covid-19 ce qui a été à la base de la non traversée d’autres congolais qui sont encore bloqués sur le territoire burundais.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rappelons que c’est depuis le 15 Août dernier que ces citoyens congolais qui étaient confinés au Burundi ont commencé les revendications visant leur rapatriement après la levée de l’état d’urgence sanitaire par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo mais dont l’accès  sur le sol congolais leur était refusé.

Alpher Kalala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.