RDC-Crise politique : La NDSCI propose au chef de l’État l’identification d’une nouvelle majorité parlementaire

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) et le mouvement Tournons la page (TLP-RDC) disent prendre acte de la prestation de serment de trois nouveaux juges de la cour constitutionnelle intervenue dans un climat de fortes turbulences politiques en date du 21 octobre dernier. Cepandant, dans un communiqué de presse relatif à la situation politique tendue au pays, rendu public ce vendredi 23 octobre 2020 et dont une copie a été réservée à Jambordc.info, ces structure citoyennes fustigent et déplorent le climat tendu et autres échauffourées ayant entourées l’entrée en fonction de ces hauts magistrats.

« Pour la NDSCI, toutes ces agitations politiques et politiciennes, de la part de deux camps, hier alliés contre nature et aujourd’hui antagonistes prêts à en découdre au « coup sur coup », prouvent à suffisance que les actuels gouvernants ( CACH et FCC) se battent pour la sauvegarde de leurs intérêts égoïstes, voir avant cette échéance constitutionnelle pour continuer à s’enrichir outre mesure au mépris total de la population congolaise qui croupit dans une misère sans nom », peut-on lire dans ce communiqué signé par le président national de la NDSCI et vice-président international de TLP-RDC, Monsieur Jean-Chrysostome Kijana.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce dernier note avec déception qu’au même moment que les politiques se battent pour la sauvegarde de ce qu’il qualifie “d’intérêts mesquins”, le congolais lambda continue à souffrir.

« Tous les indicateurs sociaux et économiques sont tous au rouge. Les populations continuent à se faire massacrer sauvagement un peu partout sur l’ensemble de la République. Des centaines de prisonniers, y compris les très redoutables ADF, s’évadent en toute quiétude dans une zone où il y pas très longtemps, on nous a annoncé le déploiement et la présence de plus de 25.000 hommes de troupe. Au même moment, l’éducation de nos enfants, gage et avenir de notre Nation est totalement oubliée ; la rentrée scolaire 2020-2021 perturbée et confuse sur l’ensemble du territoire national avec des mouvements de grève des enseignants signalés un peu partout », regrettent la NDSCI et TLP-RDC.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source invite par ailleurs, la population congolaise à se réveiller et sortir de son profond sommeil car pour elle le temps de s’assumer est venu et que le combat de contrôle de la cour constitutionnelle, de l’armée, des services de sécurité et autres institutions clées de la République n’aura aucun effet sur la puissance que détient le seul souverain primaire.

Ceci avant de réitérer son appel pathétique à l’endroit du chef de l’Etat à s’affranchir de cet accord, qui selon elle ne favorise pas l’avancement ni le développement du pays en se soumettant qu’à la seule constitution.

« La NDSCI, au nom de toute cette majorité silencieuse, estime qu’il est grand temps pour le président de la République de procéder à l’identification d’une nouvelle majorité parlementaire à travers les services d’un informateur de grande carrure, et à défaut de quoi procéder à la dissolution pure et simple de l’Assemblée nationale », conclu ce communiqué.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.