RDC : cherté de vie, l’Union sacrée ombre d’elle-même

Initialement prévue pour ce 8 mai, l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale n’aura pas lieu. Un nouveau calendrier réaménagé n’est toujours pas communiqué par le bureau d’âge.

Ce retard observé dans l’organisation de ces élections est commenté différemment dans l’opinion congolaise. Certains citoyens estiment que la non tenue des élections et l’installation du nouveau bureau définitif de l’Assemblée nationale bloque la machine, même en ce qui concerne la publication de l’équipe gouvernementale.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“L’argent ne circule pas” plusieurs congolais déplorent la vie chère. Ils décrient notamment les retards dans les paiements des salaires, la hausse généralisée des prix des biens et services sur le marché, l’insécurité, l’arrêt des travaux d’infrastructures,ect.

Le député Didier Kamundu menace d’activer la procédure de destitution du bureau d’âge de cet organe délibérant si le bureau définitif n’est pas installé dans un bref délai.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cet élu de l’Union sacrée dans une correspondance adressée aux députés, s’insurge contre la l’ethargie à l’Assemblée nationale avec près d’un mois de chômage des députés ; alors que la République tourne au ralenti depuis cinq mois.

Christophe Mboso, president du bureau d’âge est accusé de bloquer l’élection et l’installation du bureau définitif de la Chambre basse du parlement en dépit de la misère dont sont victimes les Congolais.

Le député national Didier Kamundu accorde 24 heures à Christophe Mboso pour débloquer les institutions, faute de quoi, il risque la destitution.

” Il y plusieurs moyens contraignants que nous pouvons actionner, si le bureau d’âge ne répond pas endéans 24 heures à notre préoccupation. Cela peut aller jusqu’à sa destitution”, prévient cet élu.

Rédaction

Un commentaire sur « RDC : cherté de vie, l’Union sacrée ombre d’elle-même »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.