RDC : 14 cas des violations des droits humains documentés par PPI au mois de juin dernier

RDC : 14 cas des violations des droits humains documentés par PPI au mois de juin dernier

Les cas des violations des droits de l’homme ne cessent de se produire à l’endroit des défenseurs des droits humains et journalistes en République démocratique du Congo(RDC).

Pour le seul mois de juin de l’année en cours, 14 cas ont été documentés par l’organisation Partenariat pour la Protection Intégré (PPI) à travers toute l’étendue de la République.

Inscription ISJC

Ces chiffres ont été révélés par cette structure dans un communiqué rendu public le mardi 5 juillet 2022 dans la ville de Bukavu.

Dans cette sortie, PPI regrette de voir que des cas des violations des droits humains persistent dans plusieurs coins de la RDC malgré l’existence des nombreuses dispositions juridiques qui interdisent ces genres des pratiques exercées dans la plus part des cas aux défenseurs des droits humains et les journalistes.

« Les violations des droits humains et spécialement des journalistes ne font que continuer sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo et cela se justifie par le nouveau rapport de monitoring que nous venons de publier répertoriant 14 cas. Pour cela, nous disons que c’est assez, c’est tous les jours que nous enregistrons ces genres des violations et nous recommandons que cela cesse», a déclaré Me Pascal Mupenda.

Cette organisation de défense des droits humains demande au gouvernement congolais de bien assurer la protection de ses citoyens et particulièrement des défenseurs des droits humains surtout en cette période où les conflits continuent à être signaler entre RDC et le Rwanda de suite des affrontements entre les éléments des Forces Armées de la République (FARDC) et les rebelles du M23 soutenus d’après les autorités congolaises par le Rwanda.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.