Nord-Kivu/Ville morte à Goma: Une vive tension observée dans la ville, deux personnes déjà mortes et plusieurs autres blessées

Nord-Kivu/Ville morte à Goma: Une vive tension observée dans la ville, deux personnes déjà mortes et plusieurs autres blessées

Les activités sont paralysées depuis la matinée de ce lundi 20 décembre 2021 dans la ville de Goma au Nord-Kivu. La population sous le label de la société civile manifeste pour s’opposer à l’arrivée de la police Rwandaise sur le sol congolais. Au cours de cette manifestation, déja deux personnes viennent de perdre la vie et plusieurs autres grièvement blessées.

Nos sources concordances font savoir que tôt le matin le coup de balle ont retenti dans plusieurs coins de la ville de Goma au quartier Majengo et que parmi les blessés, on signale un écolier.

Inscription ISJC

La population de cette partie du pays etaient dans la rue pour non seulement s’opposer à l’arrivée de la Police Rwandaise mais aussi et surtout pour exiger le rétablissement de la sécurité en ville de Goma. Les manifestants disent également non à la coopération entre les deux pays en l’occurrence, la République Démocratique du Congo et le Rwanda.

Les mêmes sources sur place indiquent que cet avant-midi les activités socio-ecomiques ont été paralysées dans plusieurs quartiers de Goma et qu’une reprise timide est observée depuis 11heures.

Ceci avant d’ajouter que les manifestants n’ont pas répondu à l’appel de l’hôtel de ville qui a demandé ce 20 décembre à la population de vaquer librement à ses occupations. L’autorité urbaine de Goma a tenu à expliquer à la population qu’aucun élément de la police Rwandaise n’est dans cette région.

Pour l’instant, les éléments de l’ordre sont visibles dans plusieurs carrefours de la ville. Ceci pour assurer l’ordre public.

En rappel, l’insécurité sous ses différentes formes se vit dans la Province volcanique et particulièrement dans la ville de Goma où les cas d’assassinat et braquages sont signalés. Le cas le plus récent est celui survenu le vendredi dernier, où au moins 6 personnes ont perdues la vie dans une série de braquages aux quartiers Ndosho et Katoy.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.