Nord-Kivu/Éruption volcanique : Le Gouverneur militaire intérimaire interdit formellement l’utilisation et la consommation du sel de volcan (Communiqué)

Le Gouvernorat du Nord-Kivu alerte la population sur le danger lié à l’utilisation et la consommation du sel issu de l’éruption volcanique, une substance couramment utilisée dans certains ménages dans la province. Cette interdiction a été formulée par le Vice-Gouverneur et Gouverneur militaire intérimaire Ekuka Lipopo Jean-Romuald, dans un communiqué de presse rendu public le jeudi 12 Août dernier, dont une copie a été consultée par la rédaction de Jambordc.info, ce vendredi 13 Août 2021.

Conformément à l’esprit du document en notre disposition, le refus du Commissaire divisionnaire adjoint du Nord-Kivu interdisant formellement la consommation du sel de volcan qui représente un grand danger pour la santé publique, intervient à la suite d’un constat fait au cours d’une étude scientifique effectuée conjointement par l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) et le Centre d’Expertise d’Evaluation et de Certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses (CEE) sur la substance minérale blanchâtre provenant de la coulée de lave du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

<< (…) Il a été constaté que cette substance est en train d’être utilisée par la population de la Chefferie de Bukumu et ses environs pour des besoins domestiques en lieu et place du sel de cuisine. Cependant, les résultats obtenus au laboratoire après analyse de ce produit, révèlent qu’il contient des traces d’éléments impropres à la consommation >>, lit-on dans ce communiqué.

Le même document énumère que les éléments nocifs sont notamment : des substances siliceuses insolubles dans l’eau, des traces des métaux lourds ainsi que des traces des substances radioactives. Qui n’ont pas la nature du sel de cuisine soluble communément utilisé.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Le Gouverneur militaire intérimaire du Nord-Kivu conclut dans cette note en faisant remarquer que cette interdiction a été envisagée pour le bien être de la population et de sa sécurité alimentaire. Par rapport à la consommation de ce produit qui s’avère nocif car il contient beaucoup d’éléments toxiques pour le corps humain.

Alpher Kalala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.