Mwenga : la prison centrale de Kamituga demeure un mouroir permanent pour les détenus

Trois personnes détenues dans la prison centrale de Kamituga en territoire de Mwenga ont trouvé la mort depuis le début de cette année 2024, alerte la société civile. Le dernier cas est celui enregistré ce mardi 6 février, comme nous confirme la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) à travers son rapporteur provincial.

Ces cas de décès s’ajoutent à cinq autres notifiés entre novembre et décembre 2023. Ces décès dans cette maison carcérale de Kamituga sont dûs à la montée de l’épidémie du Choléra qui se vit dans la zone de santé de cette ville depuis un certain temps.

Inscription ISJC

Tout en condamnant le silence qu’il qualifie de coupable des autorités face à la situation, la Nouvelle dynamique de la société lance un cris d’alarme et des alertes pour des solutions idoines.

Pour mémoire, cette maison carcérale fut un laboratoire de l’usine de l’ancienne société minière SOMENKI et sans aucun aménagement au préalable, elle a été transformée en une prison.

Des conditions humaines, sanitaires et hygiéniques y demeurent très déplorables provoquant l’apparition fréquente de plusieurs maladies qui ont déjà et continuent à faire des morts.

La sentinelle

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.