Mgr Marcel Utembi à l’ONU : « Le statuquo politique risque de retarder indéfiniment l’application de l’accord de la Saint Sylvestre »

Mgr Marcel Utembi à l’ONU : « Le statuquo politique risque de retarder indéfiniment l’application de l’accord de la Saint Sylvestre »

Convié au conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (ONU) ce mardi 21 mars à New York, le président de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Marcel Utembi, a révélé que le statuquo politique risque de retarder indéfiniment l’application de l’accord de la Saint Sylvestre, considéré comme la seule voie de sortir le pays de la crise institutionnelle actuelle.

Dans son discours, le prélat a décrit la situation actuelle inquiétante au pays sur tous les plans, faisant allusion à la vie quotidienne de la population en ce moment où les institutions du pays sont illégitimes.

Inscription ISJC

« La République démocratique du Congo traverse une crise socio-politique, sécuritaire et économique de plus en plus préoccupante et inquiétante. Toutes les institutions en mandat électif de la RDCongo ont épuisé leur mandat. C’est une première dans l’histoire de notre pays, depuis son indépendance », a-t-il dit.

Le président de la CENCO rassure l’ONU que l’application de l’accord politique du 31 décembre est la seule voie de sortie de crise. Il regrette que le statuquo politique caractérisé par une mauvaise volonté des parties prenantes aux discussions sur l’arrangement particulier ne compromette sa mise en œuvre, alors que le peuple congolais attend impatiemment les élections.

« Le constituant n’ayant pas prévu une telle situation, l’accord politique global et inclusif du centre interdiocésain de Kinshasa s’avère la seule feuille de route réaliste pouvant sortir le pays de la crise institutionnelle. Malheureusement, l’arrangement particulier destiné à assurer la mise en œuvre dudit accord peine à se conclure (…) Le statuquo politique dû à l’intransigeance des négociateurs sur quelques points de divergence restants et entretenus par des manœuvres politiciennes et le manque de volonté politique, risque de retarder indéfiniment l’application de l’accord de la Saint Sylvestre » s’est-il inquiété.

Mgr Utembi a également épinglé le retard dans la mise en application effective des  mesures de décrispation du climat politique, la situation sécuritaire marquée par des affrontements sanglants et des violations des droits humains sur toute l’étendue du pays.

Il exhorte les acteurs politiques congolais à un engagement réel afin de sortir le pays de l’impasse en ce moment où la population attend impatiemment les élections.

Jean-Marie Mulume

 

 

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.