L’ISP-Bukavu vers un climat de paix sous l’égide de la NDSCI?

Les étudiants de l’Institut supérieur pédagogique (ISP-Bukavu,) viennent de lever ce 11 Mai 2019, les barricades érigées à l’intérieur et aux environs de leur institution depuis plus de deux semaines. Cette action est le fruit des négociations entre les manifestants et le collège des étudiants de cette institution, sous l’égide de la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI-RDC). Ainsi, un  protocole d’accord vient d’être signé par les étudiants, pour parler désormais un même langage et soumettre un cahier de charge commun et unique aux autorités universitaires.

D’après Jean-Chrysostome Kijana, président national de la NDSCI, il était important de mettre ces étudiants au tour d’une même table pour trouver des compromis, ceci dans le but d’éviter que cette année académique ne soit déclarée « une année blanche ».

Tout en sollicitant un délai logique, les étudiants viennent de proposer dans leur protocole, des montants à payer pour parachever cette année académique 2018-2019.

« Les étudiants acceptent de payer : 120$ pour les promotions de deuxième licence et troisième graduat ;  100$ pour les promotions de premières et deuxième graduat  et 105$ pour les promotions de première licence. Les étudiants sollicitent du comité de gestion les échéances raisonnables dans le recouvrement de ces frais », peut-on lire dans ce protocole d’accord.

Signalons qu’une rencontre entre les étudiants, les autorités provinciales et le comité de gestion de l’ISP est entendue incessamment  pour chercher un terrain d’attente, dans l’objectif de reprendre les cours la semaine prochaine.   

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.