Kalehe/ Dégâts des pluies : Des corps sans vie découverts en goupement de Buzi, la société civile tire la sonnette d’alarme

Kalehe/ Dégâts des pluies : Des corps sans vie découverts en goupement de Buzi, la société civile tire la sonnette d’alarme

Neuf (9) personnes viennent d’être retrouvées mortes mercredi 30 novembre et plus de 15 autres maisons emportées dans un éboulement après une forte pluie qui s’est abattue dans la nuit du 28 au 29 novembre à Kaloba dans le groupement de Buzi en territoire de Kalehe.

Selon le président du cadre de concertation de la société civile de Kalehe Delphin Birimbi qui livre l’information, depuis le 17 Novembre 2022 jusqu’à ces jours, le bilan est de 12 corps sans vie déjà retrouvés, des nombreuses maisons emportées et des écoles inondées et détruites par des éboulements.

Inscription ISJC

“Etant donné que notre territoire de Kalehe est enclavé depuis le début des fortes pluies en date du 17 Novembre, le cadre de concertation territorial de la société civile de Kalehe insiste sur sa lettre nº 067/CCTSCkalehe/2022 ayant comme objet calamités naturelles dans le territoire de Kalehe et plaidoyers aux autorités ainsi qu’aux partenaires pour demander l’asphaltage de la RN2 Bukavu-Goma, RN3 Miti-Hombo et l’assistance aux différentes familles victimes de ces catastrophes”, Explique-t-il.

Cependant, le cadre de concertation de la société civile de Kalehe regrette de voir que depuis le début de tout ce malheur, la population de ce coin est abandonnée à son triste sort par les autorités provinciales et nationales.

Il demande ainsi l’implication de toute personne de bonne volonté pour venir en aide aux sinistrés de ces catastrophes en vivres et non vivres.

Pour rappel, le député provincial élu de Kalehe Cosmos Bishisha a déjà lancé un appel de mobilisation des fonds pour compatir avec les sinistrés, construire quelques écoles touchées afin de permettre aux élèves de ne pas passer une année blanche.

 

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.