Kalehe: 36 éléments Maï-Maï Kiricho se rendent à l’armée congolaise avec 7 armes dans le groupement de Ziralo

Kalehe: 36 éléments Maï-Maï Kiricho se rendent à l’armée congolaise avec 7 armes dans le groupement de Ziralo

Trente six (36) éléments Maï-Maï Kiricho viennent de se rendre aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) avec 7 armes dans le groupement de Ziralo en territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

Dans une dépêche du Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de Kalehe (CCTSC) rendue publique ce mercredi 15 décembre 2021, ces combattants se sont rendus à Tushunguti chef-lieu de Buhavu en présence des autorités locales, des acteurs sociaux et la Munusco.

Inscription ISJC

Le président du CCTSC de Kalehe Delphin Birimbi indique que cette reddition est le résultat des activités de sensibilisation menées par le sous noyau de sa structure citoyenne dans le groupement de Ziralo en collaboration avec les responsables et leaders locaux du milieu.

” Ces éléments qui se sont rendus aux FARDC, ont reçu leurs attestations de remise d’armes délivrées par le partenaire de la Monusco et ont resté tous, chacun dans sa famille. Leur ancien chef Maï-Maï Mr Kiricho Mirimba Mwanamay est toujours dans la brousse pour des raisons non connues”, a déclaré Delphin Birimbi.

Ce denier salue cette bonne volonté de ces éléments de se rendre à l’armée congolaise. Ceci avant de demander au gouvernement congolais de mettre en place les premiers projets de réinsertion et de développement à travers le P-DDRC-S pour leur intégration dans la communauté.

” Nous continuons à demander aux autres éléments de sortir dans la brousse pour rejoindre le P-DDRC-S dans l’objectif de contribuer à la stabilité du territoire de Kalehe en particulier et de la RDC en général”, Conclue Delphin Birimbi président du Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de Kalehe.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.