Kabare : Le collectif des organisations de la société civile exige à la CENI la publication des vrais candidats retenus au poste des préposés

Kabare : Le collectif des organisations de la société civile exige à la CENI la publication des vrais candidats retenus au poste des préposés

Le collectif des organisations de la société civile et mouvements des jeunes du territoire de Kabare exige à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) la publication des listes des vrais candidats retenus au poste des préposés. Pour exprimer leur ras-le-bol, ces structures citoyennes ont tenu ce mercredi 15 juin 2022, un sit-in devant le bureau de cet organe d’appui à la démocratie antenne de Kabare.

Dans leur mémorandum lu et déposé dans les mains du chef d’antenne de la CENI-Kabare, les manifestants expriment leur indignation suite aux irrégularités qui se sont observées juste après l’annonce des candidats retenus pour la formation à l’issue du test des candidats près sélectionnés à la collecte des données cartographiques.

Inscription ISJC

” Curieusement, nous avons amèrement constaté que ce test n’a été qu’une formalité d’autant plus que des candidats qui n’auraient ni postuler ni passer le test ont parachuté et se sont retrouvés sélectionner pour la participation à la formation au détriment des vrais candidats. Certes, que tout congolais est appelé à travailler partout dans son pays mais d’aucuns se posent la question de savoir si pour une cartographie il faut forcément faire recours à une ressource intellectuelle extérieure de Kabare pendant que pour ladite cartographie il faudrait nécessairement des personnes maîtrisant le milieu et les langues parlées localement”, peut-on lire dans ce mémorandum.

Par ailleurs, le collectif des organisations de la société civile et mouvements des jeunes de Kabare exigent la publication sans délai de la liste réaliste avec les pourcentages des candidats retenus après test et leurs groupements d’origine. Ils exigent également le virement pure et simple des éventuels recommandés par des influences internes où externes.

Ces derniers disent ne pas agir dans cette simple logique. ils se réservent le droit de saisir les instances habilitées pour sanctionner les coupables, si rien n’est fait dans une extrême urgence.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.