Ituri : Environ 50 civils massacrés par des présumés rebelles ADF et plus de 30 disparus à Irumu

Les attaques des présumés rebelles ADF continuent à enregistrer des morts dans l’Est de la République démocratique du Congo. En Ituri, ces éléments ADF ont tués au moins 50 personnes à l’espace de deux jours à la suite des attaques la semaine du 7 au 11 septembre 2020 dans deux chefferies du territoire d’Irumu.

D’après le président de la société de ce milieu, Monsieur Lingasa Benago Raphaël ; dans la nuit du mardi au mercredi dernier, 40 mort ont été enregistrés à Belu et ses environs.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Une information confirmée par le chef de chefferie de Banyali, Babanelao Étienne, qui souligne que les habitants de cette partie de l’Ituri traversent des moments difficiles.

Ce dernier appelle donc les autorités à déployer des éléments à Tondoli où l’ennemi de la nation traverse pour aller tuer les civils dans plusieurs groupements du territoire d’Irumu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Béatrice Asimoni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.