Insécurité au Sud-Kivu : Sajecek documente 38 morts et 39 maisons attaquées dans le seul mois de juin dernier

Insécurité au Sud-Kivu : Sajecek documente 38 morts et 39 maisons attaquées dans le seul mois de juin dernier

L’insécurité sous ses différentes formes continue à parler d’elle même dans la province du Sud-Kivu où il ne se passe plus trois jours sans qu’un ne soit signalé.

Le mouvement SAJECEK forces vives vient de peindre un tableau sombre de la situation sécuritaire en province. Dans le seul mois de juin, 38 personnes ont été tuées , 39 maisons attaquées par des bandits armés non autrement identités, 7 véhicules ont tombés dans des embuscades des coupeurs de route, 13 cas d’enlèvements ainsi qu’un cas de justice populaire.

Inscription ISJC

Dans le bulletin surprise numéro 105, SAJECEK forces vives fait savoir que la situation sécuritaire dans la province du Sud-Kivu, ce mois de juin à été caractérisé par des tueries et des attaques des maisons par les hommes en armes. Ce mouvement note que les territoires d’Uvira et de Fizi viennent en tête avec 9 cas, suivi de la ville de Bukavu qui a enregistré 8 cas.

Cette structure citoyenne indique que le territoire de Kalehe vient en troisième position avec 5 morts, suivi de Kabare qui a notifié 3 morts, Mwenga deux morts et les territoires de Walungu et Shabunda un mort chacun.

SAJECEC forces vives précise qu’il s’observe une diminution des cas d’insécurité par rapport au mois de mai dernier dans lequel 59 cas avaient été enregistrés.

Pour ce mouvement, la persistance de l’insécurité dans la province du Sud-Kivu traduit l’échec et l’inefficacité des stratégies des autorités provinciales pour palier à cette situation.

Moïse Aganze

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.