Insécurité à Bukavu : « insupportable et intolérable que la province du Sud Kivu continue à perdre ses dignes fils » (NDSCI)

Quelques heures après le meutre du président des cambistes, ce jeudi 20 septembre, la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) hausse le ton. Elle qualifie d’inacceptable que la province continue à perdre ses fils aux yeux des autorités qui ont la charge d’assurer la protection des populations et leurs biens. La NDSCI exige urgemment des enquêtes crédibles mais aussi l’implication du gouverneur et du maire de la ville.

Dans une déclaration dont Jambordc.info s’est procuré une copie,  cette structure citoyenne interpelle les autorités et les invite à « céder leurs fauteuils aux personnes plus compétentes dans la mesure où elles sont incapables » de juguler l’insécurité.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ci-dessous la déclaration :

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en République Démocratique du Congo, NDSCI cunvi ya congo, est particulièrement inquiète de la montée de l’insécurité dans la ville de Bukavu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

En effet il ne se passe pas une nuit sans qu’on n’enregistre des nouveaux cas. A Kadutu comme à Ibanda et Bagira, des citadins se font tuer comme des mouches sous le regard impuissant de l’autorité provinciale et urbaine.

Cette situation ne se justifie pas du fait que la ville de Bukavu est dotée des institutions qui ont dans leurs attributions la protection des personnes et de leurs biens.

Le dernier cas est celui de Monsieur Christian Amisi dit Muzungu, échangeur de monnaie de son état, dont le sérieux, professionnalisme, loyauté et dévouement à son travail ne sont pas à démontrer. Pourtant il s’est fait tirer dessus ce matin par des personnes non autrement identifiées quand il voulait se rendre à son poste de travail habituel. La victime a été conduite à l’hôpital générale provinciale de Bukavu pour suivre des soins où il a succombé à ses blessures.

La NDSCI trouve insupportable et intolérable que la ville de Bukavu et la province du Sud Kivu continue à perdre ses dignes fils sans que des mesures idoines ne soient prises pour mettre fin à cette situation qui ne cesse d’endeuiller les communautés.

Il est à rappeler que ces incidents malheureux arrivent au moment où l’opération “Tujikinge”, qui par ailleurs a démontré ses limites, lancée par l’autorité provinciale est en court.

Au regard de ce qui précède, la NDSCI, Noyau Urbain de Bukavu:

  • Exige des enquêtes immédiates, indépendantes et crédibles pour dénicher les cartels de ces inciviques enfin qu’ils subissent la rigueur de loi.
  • Trouve inefficace l’opération “Tujikinge” lancée par l’autorité provinciale et demande son remplacement par une autres campagne plus structurée et plus crédible qui inclura les cadres de base et la Société Civile dans sa diversité.
  • Demande au Gouverneur du Sud Kivu et au Maire de Bukavu de sécuriser la population et ses biens ou alors s’ils sont incapables de le faire de céder leurs fauteuils aux personnes plus compétentes.

Ainsi fait à Bukavu, le 20 Septembre 2018

Pour la NDSCI, Noyau Urbain de Bukavu

Ir Henry Chakirwa, Président

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.