Insécurité à Bukavu : 19 présumés bandits attrapés au quartier Cimpunda

Insécurité à Bukavu : 19 présumés bandits attrapés au quartier Cimpunda

Le bourgmestre de la commune de Kadutu, Kashama Munyole Bekao, a présenté à la presse et au maire de la ville, ce jeudi 16 mars 2017, un groupe de 19 présumés voleurs qui tracassent la population.

Munyole Bekao rassure que ces présumés bandits ont été attrapés dans une opération menée par le service de sécurité en collaboration avec les cadres de base de la commune. Il salue la bravoure de ses habitants et leur de continuer à collaborer avec le service de sécurité pour ramener la paix dans cette commune.

Inscription ISJC

« Nous les avons attrapés vers 4heures dans une opération que nous avons commencée avant-hier. Nous remercions les jeunes de Cimpunda et nous leur demandons de dénoncer chaque fois qu’ils voient des bandits. Nous invitons la population à continuer à travailler en collaboration avec le service de sécurité pour la paix de nous tous », a-t-il dit.

Après les opérations, ces présumés stockent les biens volés dans une maison au niveau de la place appelée ONL. Parmi les objets volés rencontrés sur place figuraient 3 groupes électrogènes, 23 caisses de boissons, des matelas, des portes, des chaises, un seau contenant du chanvre et des ustensiles de cuisine.

Parmi ces présumés on note 12 hommes et 7 femmes. Tous appartiendraient au groupe des bandits dirigé par un certain Kabungulu connu sous le nom d’Avion, affirment d’autres sources.

Pour sa part, l’autorité urbaine a demandé qu’ils soient acheminés au parquet et punis conformément à la loi.

Jean-Marie Mulume

 

Inscription ISJC

Jambo1

3 commentaires sur “Insécurité à Bukavu : 19 présumés bandits attrapés au quartier Cimpunda

  1. WRITE SOMETHING…Nous sommes fiers de nos autorités quand ils réalisent de telles prouesses mais que ces malfrats ne soient plus revus très prochainement libres.

  2. Le problème en est que, dans quelques jours on verra ces mêmes bandits circuler dans nos quartiers librement, et le cauchemar dans tout sera nous qui les avons dénoncés. Notre justice, please, ne nous met pas en danger. Qu’ils pourrissent en enfer. Ou du moins, fais – les porter leurs costumes en bois, qu’ils avalent leurs cartes d’intentité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.