Goma: Calme apparent l’après-midi de ce lundi après des vives tensions signalées dans la matinée

Goma: Calme apparent l’après-midi de ce lundi après des vives tensions signalées dans la matinée

La ville de Goma s’est réveillé sous une grande tension ce lundi 31 octobre.

A la base, la population a répondu à l’appel de la société civile du Nord-Kivu d’observer une manifestation ce jour pour dire non à l’agression du Rwanda contre la République Démocratique du Congo (RDC) via le M23.

Inscription ISJC

Ainsi, boutiques, magasins, écoles, transport en commun, banques n’ont pas fonctionné normalement dans la matinée.

Des jeunes ont envahi les rues de Goma, certains faisant les pieds, d’autres prenant les motos en scannant des chansons hostiles contre le régime de Kigali.

Sur certains de leurs calicots on pouvait lire, ” Nous allons annexer Gisenyi au Congo, “Rwanda et Ouganda sont entrain de tuer la RDC”.

Ces manifestants ont ainsi pris la route de la petite barrière pour, d’après eux, demander à Kagame ce qu’il veut réellement des habitants du Nord-Kivu et particulièrement ceux du territoire de Rutshuru meurtris dans les affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23.

D’après nos sources à Goma, ces manifestants en majorité jeunes ont été dispersés suite aux coups de balle entendus à ce lieu.

De ce fait, un calme relatif a ainsi été signalé dans les heures d’après-midi et quelques habitants ont commencé à vaquer timidement dans leurs occupations régaliennes.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.