EXETAT/Sud-Kivu : Des élèves sans points scolaires privés de faire les examens préliminaires

Trente-cinq mille six cent six (35.606) candidats finalistes des humanités dont seize mille quatre cent trente-neuf (16.439) filles, étaient attendus à la dissertation de ce lundi 31 Août 2020, dans la province éducationnelle Sud-Kivu1 dans l’Est de la République démocratique du Congo. Ceci dans le cadre de la série d’activités de l’examen d’état édition 2019-2020. C’est ce qu’a rapporté l’Inspecteur Principal Provincial (IPP) du Sud-Kivu, Monsieur Tembo Kevandi Bernard au cours du lancement officiel de cette série d’activité au Collège Alfajiri dans la ville de Bukavu.

Selon l’IPP, ces épreuves ont été conçues conformément au programme de la RDC et les questions ont été composées par les membres d’une commission installée à Kinshasa.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Tembo Kevandi Bernard a fait savoir que, ces candidats finalistes sont composés des élèves régulièrement inscrits et des autodidactes. Ceci avant de souligner que les élèves régulièrement inscrits vont profiter de leurs points scolaires et ceux de l’examen d’état.

« Je souligne que, un régulier qui n’a pas des points scolaires, ne participe pas à l’examen. Parce que vous ne pouvez pas vous considérer comme élèves réguliers mais sans point. On doit élaguer les noms de tous ceux-là qui n’ont pas des points scolaires », a insisté Tembo Kevandi Bernard.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Après ce lancement de dissertation au Collège Alfajiri, une visite d’inspection a été effectuée dans différents centres d’examen dont à l’institut Kasali dans la commune de Kadutu, au Bwindi dans la commune de Bagira, au lycée Mère Armanda à Muresa et à l’institut Kabuga à Katana dans le terroir de Kabare.

Notons que cette série d’activité comprend la dissertation tenue ce lundi 31 Août qui sera suivie ce mardi 1er Septembre par les épreuves traditionnelles, l’orale de français, la pratique et enfin par la session ordinaire prévue pour le 7 septembre et qui va se clôturer le 10 septembre de cette même année.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.