Évasion à la prison de Beni-Kangbayi, des militaires et policiers seront poursuivis pour abandon de poste

Au lendemain de l’évasion à la prison centrale de Beni-Kangbayi, les services de la justice militaire annoncent l’arrestation de certains officiers militaires des forces armées de la République démocratique du Congo et de la police. Annonce faite par l’avocat général militaire, Jean Baptiste Kumbu Ngoma, dans un entretien nous accordé ce jeudi 22 octobre 2020 à Beni.

Ce dernier soutient que parmi ces officiers figurent 2 éléments de l’armée loyaliste et un de la police nationale Congolaise, PNC. Ceci avant de préciser que ceux-ci sont poursuivis pour abandon de poste lors de la récente attaque contre la prison de Beni kangbayi  des sujets ADF.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour lui, l’attitude de ces officiers serait à la base de l’évasion des détenus dans cette maison pénitentiaire.

En rappel, plus de 1.300 prisonniers s’étaient évadé de Kangbayi le mardi dernier suite à une attaque ciblée attribuée aux sujets ADF.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour le moment les sources officielles dressent un bilan provisoire de 13 détenus tués par balles, dont leurs corps sont entrain d’être découvert ça et là. L’on avance également un chiffre de plus de 230 détenus qui sont déjà retournés en prison d’une part par les services de sécurités et d’autre part ce sont les volontaires qui décident de rentrer en prison pour purger leurs peines définitivement.

Héritier Kazadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.