Sud-Kivu: AFEM soutient les candidatures des femmes journalistes au sein du Bureau de l’UNPC section provinciale

Sud-Kivu: AFEM soutient les candidatures des femmes journalistes au sein du Bureau de l’UNPC section provinciale

L’Association des Femmes des Médias (AFEM) appelle à la tenue des élections apaisées, transparentes et inclusives au sein de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) section du Sud-Kivu. Elle salue la bravoure des femmes qui se sont portées candidates à différents postes et exprime son soutien total et sans relâche à toutes les candidatures des femmes aux différents postes à pourvoir au sein de l’UNPC. Cette structure de défense des droits des femmes l’a dit dans au cours d’un point de presse tenue ce jeudi 06 janvier 2022 à son bureau.

A cette occasion, AFEM a attiré l’attention du secrétaire Général sur la nécessité de contextualisation et d’adaptation des mesures pour la participation équitable des femmes et hommes journalistes aux élections, aussi bien en tant que candidates aux différents postes qu’en tant qu’électrices en garantissant aux femmes et homme journalistes les chances égales d’être présentes et présents aux postes électifs.

Inscription ISJC

Pour cette structure de défense de droits de femmes, les femmes en tant que parties prenantes importantes dans de nombreux aspects de la vie quotidienne, constitue une force de cohésion dans la société, et qu’il sera donc malheureux pour l’UNPC, cet organe qui a le pouvoir de façonner les perceptions et les attitudes positives envers les questions de genre, d’être lui-même auteur de discrimination, des stéréotypes et des inégalités.

A L’Association des Femmes de Médias, de rappeler qu’à l’article 5 de la charte portant intégration du genre dans les médias, les responsables des médias, les animateurs des organes de régulation et d’autorégulation, les autorités sectorielles, les journalistes ainsi que les partenaires d’appui aux médias se sont convenus de veiller à la représentativité des femmes au poste de prise de décision dans les organes de presse.

” Chers consoeurs et confrères journalistes, il est à noter que l’UNPC comptait déjà au sein de son comité 28% de représentativité féminine contre 71% des hommes. Cependant, jusque-là, aucun poste de décision n’a été occupé par les femmes, c’est-à-dire 0% de poste de décision réservée et/ou occupé par les femmes, le poste de trésorière et de commissaire au compte qu’occupaient les femmes au sein du Bureau dirigeant n’étant pas de poste de décision”, a déclaré AFEM devant la presse locale.

Cette dernière a à cette même occasion, lancé un appel vibrant à toutes les journalistes et tous les journalistes pour voter les femmes au poste de décision au sein de l’Union Nationale de la Presse du Congo section du Sud-Kivu.

” Les élections au sein de l’UNPC est le cadre par excellence d’assainissement et de professionnalisation des médias dans leur diversité pour une presse émergente. Ainsi donc, les animatrices et animateurs de cet organe se doivent d’être des personnes éprises de la justice et d’équité. Aujourd’hui plus que jamais, les femmes avec leur vision et sensibilités constituent un nouveau souffle, de nouvelles énergies pour un leadership émergent et transformationnel. Un soufie nouveau, une nouvelle énergie à capitaliser pour le développement de la presse, de la province et du pays en général”, poursuit AFEM dans son message de soutien des canditatures féminines au sein du Bureau dirigeant de l’UNPC section du Sud-Kivu.

Il sied de noter que sauf changement à la dernière minute, les élections des nouveaux animateurs du Bureau de L’Union Nationale de la Presse du Congo Section du Sud-Kivu sont prévues pour ce vendredi 07 janvier 2022 dans la grande salle Aquarius située à Labotte en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu.

Moïse Aganze

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.