Campagne électorale FatshiVit : Un mort confirmé à Mbuji-Mayi

Jamais une campagne électorale de l’opposition n’aura été émaillée d’incidents comme celle-ci. Alors que le candidat Félix Tshisekedi n’était pas encore arrivé jeudi dans la capitale du Kasaï-oriental, la ligue des jeunes de l’Udps dénonçait des entraves dans l’arrivée de ses militants à l’aéroport pour accueillir FatshiVit.

Des barricades érigées par les forces de sécurité. Les partisans du parti de l’opposition historique assurent que le jeune « combattant » a été tué par les forces de sécurité. Selon les premières informations recueillies par le gouvernorat du Kasaï-oriental, ce jeune homme aurait jeté des pierres sur un camion de l’armée. Mais le gouverneur lui-même dit ne pas être en mesure de donner plus de précisions sur les circonstances de ce décès, avant d’appeler toutes les parties au calme et à éviter toute provocation.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

En attendant, les enquêtes sont déjà déclenchées pour « déterminer les responsabilités, qui a fait quoi, et qu’il soit puni, qu’il réponde de ses actes », a déclaré Ngoyi Kasanji.

Cet énième décès vient s’ajouter à cinq autres partisans de l’opposition qui ont trouvé la mort lors des déplacements de l’autre poids lourd de l’opposition, Martin Fayulu. Au moins trois morts confirmés à Lubumbashi et deux à Kalemie. Cela fait donc au moins six morts en l’espace de trois jours.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Abel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.