Butembo : les communicateurs sur la riposte à Ebola décrètent une grève sèche

Plus de soixante communicateurs de la sous-coordination de riposte contre Ebola dans la ville de Butembo (Nord-Kivu) ont décrété une grève sèche à partir de mercredi 13 novembre. Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion d’évaluation de leurs trois jours de service minimum, qui ont expiré le mardi 12 novembre.

Ces agents membre de la sous-commission Communication de la coordination de riposte à la maladie à virus Ebola à Butembo, disent suspendre toutes leurs activités jusqu’au payement de leurs trois mois d’arriérés de salaire par le gouvernement congolais. Radio Okapi n’a pas réussi à joindre le coordonnateur de la riposte à Butembo, qui est en mission de service.

Son intérimaire s’est réservé de tout commentaire. Tous les communicateurs des douze zones de santé de la sous coordination de Butembo sont concernés par ce problème.

Dans une précédente intervention à Radio Okapi, le vice-coordonnateur de la société civile du Nord-Kivu, Edgard Mateso, avait déclaré que c’est à la suite d’un pareil mouvement de grève que l’épidémie d’Ebola avait connu une flambée dans la région.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) constate une fluctuation quotidienne notable des cas de la maladie à virus Ebola en RDC. Dans son dernier bulletin sanitaire du 7 novembre dernier, l’OMS indique que quinze cas confirmés d’Ebola ont été signalés au cours de la semaine du 30 octobre au 5 novembre dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri.

Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.