Bukavu/tracasseries routières: journée sans transport en commun respectée par certains chauffeurs

Décrétée par l’association des chauffeurs (ACCO) section du Sud-kivu, la journée ville sans transport en commun sur toute l’étendue de la ville de Bukavu a été respectée ce lundi 27 février 2023 par les chauffages des taxi bus.

Par contre, les été les chauffeurs des taxis voitures n’ont pas obéi à ce mot d’ordre de leur association.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette action citoyenne a été initiée par l’association des chauffeurs du Congo, pour dénoncer les tracasseries routières dont sont victimes les chauffeurs de Bukavu.

Sur l’artère principal, les taxi voitures étaient visibles alors que les taxi bus de transport commun étaient pas visibles sur les routes environnantes.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Certains chauffeurs qui ont exercé leur activité quotidienne en boycottant cette action citoyenne, disent ne pas être membres de l’association des chauffeurs du Congo.

Par ailleurs, les chauffeurs regroupés au sein de l’association des chauffeurs du Congo disent respectés cette journée pour dénoncer des tracasseries dont ils sont victimes de la part des policiers de roulages.

Ces derniers ajoutent qu’ils dépensent ce dernier temps 10$ par jour aux policiers de roulage à longueur des journées dans différents carrefours.

Précisons que suite à cet appel de l’ACCO, la circulation a été perturbée dans la ville de Bukavu ce lundi 27 février 2023.

Philémon Mutula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.