Bukavu : Pour la surfacturation de l’eau, la LICOSKI déclenche une action judiciaire contre la REGIDESO

La ligue des consommateurs des services au Congo-Kinshasa (LICOSKI) vient de saisir Madame le procureur général près la cour d’appel de Bukavu sur les multiples surfacturations d’eau dont sont victimes les consommateurs de cette denrée vitale dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Ceci pour que cette dernière puisse déclencher une action judiciaire. La LICOSKI l’a fait savoir dans une déclaration adressée au procureur général ce mercredi 28 octobre 2020 et dont copie a été réservée à la rédaction de Jambordc.info.

Dans ce document, cette structure citoyenne estime que la Régie de Distribution d’Eau (REGIDESO) ne devraient pas surfacturer ses abonnés, en ajoutant la rubrique dénommée ” location compteur ” au delà du prix du mètre cube.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Elle pense qu’il est grand temps que la REGIDESO se ressaisisse et arrête avec ce qu’elle qualifie d’une double imposition qui frise un complot contre la population du sud-Kivu en général et celle de Bukavu en particulier.

« Au cours du mois d’août denier, les consommateurs qui s’attendaient à une prise en compte de leurs revendications par la Régideso à ce qui concerne la facturation forfaitaire et la surfacturation, à leur grande surprise cette établissement paraétatique a préféré majorer les frais de location des compteurs d’une manière cavalière et en violation de la loi numéro 15/026 du 31 décembre 2015 régissant le secteur de l’eau en République Démocratique du Congo », peut-on lire dans cette adresse signée par le Coordonnateur de la LICOSKI, John Muhimuzi.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour cette structure, la population de Bukavu mérite mieux que cette pratique qui risque de faire croire à plus d’un observateur qu’il s’agirait d’un plan savamment monté pour piller d’avantage cette population qui du reste est déjà paupérisée par la Covid-19 qui a sensiblement affectée le pouvoir d’achat des consommateurs.

Nous avons tenté en vain de joindre le directeur provincial de la REGIDESO pour sa version de fait.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.