Bukavu: L’église 34ème CEDAF Kasali dénonce la tentative de spoliation de sa parcelle

Bukavu: L’église 34ème CEDAF Kasali dénonce la tentative de spoliation de sa parcelle

Une vive tension s’est observée dans les heures de l’avant-midi de ce lundi 20 juin 2022 à l’église de la Communauté des Assemblées de Dieu en Afrique (CEDAF/Kasali) sur avenue Industrielle en commune de Kadutu.

Des fidèles de cette église ont manifesté devant leur bâtiment avec des calicots, banderoles, sifflets et par des chants et denses de désolation en l’encontre des certaines autorités qui seraient impliquées dans la tentative de spoliation de leur patrimoine.

Inscription ISJC

Les manifestants déplorent de voir les responsables du groupe scolaire Kabika(De la Bishusha), une école qui serait logée dans la concession de l’église, être dans les démarches de spolier leur concession par la couverture de la division provinciale de la jeunesse.

Se confiant à Jambordc.info, Isaac Kamangu Ibrahim, président de la jeunesse de la 34ëme CEDAF a laissé entendre que ce domaine leur avait été confié par donation après l’époque coloniale et ils sont en possession des tous les documents légaux de services habilités.

« Nous déplorons l’attitude des autorités de la division provinciale de la jeunesse qui nous oppose aux responsables de l’école Kabila qui est logée dans une partie de cette parcelle. Nous dénonçons à voix haute cette tentative de spoliation. Hier on a voulu encore vendre une partie de cette parcelle, heureusement on a appris cette manœuvre » a dit Isaac Kamangu.

Hormis le certificat d’enregistrement de 1998 qu’ils disent détenir, les fidèles de cette église rassure avoir eu la confirmation et autorisation du ministère des affaires foncières, ministère de l’habitat, division de l’habitat, titres immobiliers et la dernière reconnaissance de l’assemblée provinciale datée du 9 juin 2022.

Des sources du groupe scolaire Kabika parlent par contre que le bâtiment dont il est question n’avait jamais été désaffecté et appartient bel et bien au gouvernement congolais, lui qui d’ailleurs les avaient logé.

Les autorités de cet établissement scolaire promettent de poursuivre leurs activités scolaires peu importe les agitations des certains membres de cette église qui seraient instrumentalisés.

« C’est inconcevable ce que l’on est entrain de vivre. Comment une église peut se permettre de paralyser les activités scolaires. Nous sommes en pleine examen mais ils veulent perturber nos activités pourtant ils savent bien qu’ils n’ont pas des documents pour y exercer leurs activités. Il s’agit d’un patrimoine public de l’État » Explique Frank Ushindi, proviseur au Groupe scolaire Kabika.

Notons que toutes les activités scolaires et chrétiennes étaient paralysées à cette endroit suite à la tension qui était au Zénith.

Don Patrick

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.