Bukavu : L’ANAPECO salut la suspension du préfet Kabale et souhaite la poursuite de cette procédure

Bukavu : L’ANAPECO salut la suspension du préfet Kabale et souhaite la poursuite de cette procédure

L’Association Nationale des Parents d’élèves du Congo (ANAPECO) au Sud-Kivu se dit satisfaite de la décision de la coordination communautaire des écoles conventionnées de la 8e CEPAC relative à la suspension du préfet de l’Institut Fadhili Mulashe Kabale.

Pour avoir exigé le payement de frais d’inscription aux finalistes qui avaient échoué à l’examen d’État édition 2021-2022 estimés à 60$, ce chef d’établissement a été suspendu de ses fonctions.

Inscription ISJC

Le président au Sud-Kivu de l’ANAPECO Mulumeoderhwa Batandi Augustin lors d’une interview avec un report de jambordc info ce 17 octobre, pense que cette sanction va servir d’exemple aux autres récalcitrants qui continuent à piétiner la décision du directeur provincial de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) et de l’inspecteur provincial au Sud-Kivu qui avaient annulé dans toutes les écoles la perception des frais d’inscriptions aux finalistes “malheureux” à l’examen d’État.

Notre source encourage les autorités ayant en charge le secteur éducatif de continuer ainsi pour décourager ce comportement.

“Nous continuons à décrier cette mauvaise façon de faire car après nos enquêtes, le préfet de l’Institut Fadhili était impliqué parmi d’autres qui sont toujours en fonction. Nous allons poursuivre avec les analyses et nous pensons que les autres qui seront attrapés seront également suspendus.”, Déclare-t-il.

Rappelons que Mulashe Kabale préfet de l’Institut Fadhili est suspendu de ses fonction pendant 3 mois à dater du 14 octobre 2022 par la coordination communautaire des écoles conventionnées Protestantes de la 8 ème CEPAC.

 

Philémon Mutula

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.